Publié le 11 décembre 2019 à 15:28

Un procureur extraordinaire nommé après le féminicide de Courfaivre

Drame de Courfaivre: Pierre Aubert nommé procureur extraordinaire
Drame de Courfaivre: un procureur extraordinaire nommé Le Journal horaire / 1 min. / le 11 décembre 2019
Le Ministère public jurassien a choisi le dépaysement de l'affaire liée au drame de Courfaivre (JU). C'est le Procureur général du canton de Neuchâtel, Pierre Aubert, qui a été nommé pour traiter la plainte pénale déposée par la famille de la victime.

"Dans la mesure où le Ministère public jurassien est directement concerné par la plainte pénale, les procureurs qui le composent ne sont pas habilités à diligenter la procédure", écrit le Procureur général suppléant Nicolas Theurillat dans un communiqué de presse.

Le 5 décembre dernier, l'avocat de la famille de la victime, Frédéric Hainard, annonçait publiquement avoir déposé une plainte pénale contre la justice jurassienne, accusée d'omission de prêter secours, voire d'homicide par négligence suite à l'assassinat d'une femme par son mari, lui aussi décédé. L'avocat neuchâtelois demandait en outre le dépaysement de l'enquête dans la mesure où trois des six procureurs jurassiens avaient été concernés à un titre ou un autre par cette affaire.

>> Lire aussi: La famille de la victime de Courfaivre demande le dépaysement de l'affaire

Des interrogations

La victime de 38 ans avait été tuée par son mari, huit jours après avoir dénoncé son viol et malgré une interdiction de se rendre au domicile familiale.

Ses deux soeurs estiment que les autorités avaient été alertées de la situation dangereuse, mais qu'elles n'ont pas pris toutes les mesures nécessaires. Elles s'interrogent notamment sur les raisons qui ont poussé la justice à séquestrer les armes de poing du mari, mais pas sa panoplie de couteaux.

jfe

Publié le 11 décembre 2019 à 15:28