Modifié le 16 août 2019 à 15:04

Les conditions de travail des enseignants, enjeu de la rentrée dans le Jura

Près de 8000 élèves jurassiens vont retrouver les bancs de l'école lundi.
Stabilité des effectifs d'écoliers jurassiens à la rentrée Le Journal horaire / 1 min. / le 16 août 2019
L'heure de la rentrée scolaire va sonner lundi pour 8063 élèves jurassiens. Les effectifs de cette année sont stables par rapport à l'année dernière. Au niveau de l'encadrement, tous les postes d'enseignants ont pu être repourvus.

Le Département de la formation, de la culture et des sports (DFCS) a enregistré cette année trois fermetures de classes au niveau de l'école primaire. Les 5834 élèves se répartissent dans 319 classes, soit un nombre moyen de 18,3 élèves par classe.

Pour le niveau secondaire, quatre classes ont été fermées et une a été ouverte, a indiqué vendredi le canton du Jura à l'occasion de la présentation des éléments marquants de rentrée scolaire. Les 115 classes du degré secondaire accueillent 2229 élèves. Là aussi, le nombre moyen d'élèves par classes est dans la norme.

Pas de pénurie d'enseignants

Les effectifs restent stables: la diminution de 24 élèves à l'école primaire est compensée par une hausse de 21 élèves à l'école secondaire. Au niveau du secteur postobligatoire, ce sont 3253 jeunes qui reprendront les cours pour obtenir un certificat de maturité, de culture générale ou un diplôme professionnel.

Au niveau de l'encadrement, 940 enseignants sont engagés au sein de l'école obligatoire pour cette rentrée 2019-2020. Comme dans le canton voisin de Neuchâtel, le Jura ne fait pas face à une pénurie. Tous les postes d'enseignants ont pu être repourvus et 38 nouveaux enseignants ont été engagés cette année.

Prévention de la violence

La préoccupation principale du Service de l'enseignement (SEN) porte sur l'amélioration des conditions de travail du corps enseignant. Une mesure porte sur l'ouverture de la première classe relais qui accueillera des élèves de l'école primaire et secondaire ayant des difficultés disciplinaires.

A cela s'ajoute la mise en oeuvre d'un programme de prévention précoce des violences et des comportements abusifs qui devraient également contribuer au développement de la qualité de l'enseignement, souligne le canton du Jura.

ats/jfe

Publié le 16 août 2019 à 14:52 - Modifié le 16 août 2019 à 15:04