Publié

Le Jura et les CFF s'allient pour sauver les prairies sèches proches des rails

Pour soutenir la biodiversité, les CFF s'essaient à la culture de prairies sèches en bordure des voies. [RTS]
Pour soutenir la biodiversité, les CFF s'essaient à la culture de prairies sèches en bordure des voies. / 12h45 / 2 min. / le 6 juin 2019
Le canton du Jura et les CFF s'unissent dans un projet pilote mené dès cet automne pour revitaliser les prairies sèches au bord des voies de chemin de fer. En un siècle, près de 95% de ces écosystèmes riches ont disparu.

Menacées depuis 1900 par l'urbanisation, l'agriculture intensive et l'avancée des forêts, les prairies sèches ont presque disparu en Suisse. Aujourd'hui, il ne reste de ces écosystèmes à la biodiversité remarquable que quelques reliques dans les Alpes et sur la chaîne du Jura, dont certaines sont classées d'importance nationale.

Les CFF ont lancé un plan de sauvegarde de ces tapis verts situés à proximité des voies de chemin de fer. A Saint-Ursanne, l'ex-régie fédérale s'est alliée au canton du Jura pour mener un projet pilote afin de sauvegarder un site épatant, avec des insectes et des espèces endémiques rares d'orchidées, notamment.

Terrains souvent accidentés

"Nous avons pu collaborer avec les CFF notamment pour leur communiquer les spécificités et les besoins de cette prairie", explique Noël Buchwalder de l’Office de l’environnement du canton du Jura. Les CFF mèneront les travaux cet automne, une fois la floraison terminée. "Nous débuterons les travaux cet automne mais nous devons maintenant bien analyser les risques inhérents à ce type de terrain souvent très accidenté", analyse Laura Hochuli Pochon, co-responsable biodiversité des CFF.

Les CFF approcheront aussi les cantons et les communes suisses afin de cartographier les sites propices à la revalorisation des prairies sèches sur l'entier du territoire suisse. L'entreprise prévoit le début des travaux à grande échelle pour 2021. L’équivalent de 140 terrains de foot pourraient ainsi être concernés.

Serge Mérillat/ani

Publié