Publié

Les bonnes recettes de l’Hôpital du Jura pour cuisiner malgré le cancer

Des ateliers culinaires sont organisés par l'Hôpital du Jura. [Gaël Klein - RTS]
Ici la Suisse - Des ateliers culinaires à l'Hôpital du Jura pour les patients atteints d’un cancer / La Matinale / 5 min. / le 2 mai 2019
L’Hôpital du Jura a mis sur pied des ateliers culinaires spécialement destinés aux personnes atteintes d’un cancer, une première en Suisse. Objectif: éviter qu'elles ne désertent la cuisine.

Une équipe de médecins et de chercheurs de Beauvais (F) a élaboré ce concept d'ateliers à l’intention des patients qui suivent un traitement en oncologie, car ces derniers se retrouvent confrontés à des effets secondaires comme la perte de poids, des nausées, des troubles du transit ou une perte du goût des aliments, tous susceptibles de perturber leur rapport à la nourriture.

En France, quatorze hôpitaux ont déjà introduit cette démarche. L’Hôpital du Jura est le premier établissement à la proposer en Suisse. Son objectif principal est d'offrir aux patients qui sont rentrés chez eux des solutions culinaires pour conserver le plus longtemps possible le plaisir de passer à table. Ces ateliers, qui se déroulent dans une cuisine, sont animés par un diététicien et un cuisinier en diététique.

Redonner envie de passer à la cuisine

"J'ai fait six mois de chimio pour un cancer du pancréas, et maintenant, j'attends d'avoir des recettes pour pouvoir reprendre du poids", confie Marceau, l'un des participants à cet atelier cuisine, interrogé dans La Matinale de la RTS.

"On dit souvent que, après un traitement contre le cancer, les patients désertent les cuisines. Le but, c'est de les y faire revenir, trouver certaines astuces qui leur donneront de nouveau envie de cuisiner, de manger aussi", illustre Pascal Jornod, diététicien à l'Hôpital du Jura. Parmi les solutions présentées par les animateurs, on retient notamment la quiche aux graines de lin - dont la coquille est à écraser au rouleau pour que la graine soit absorbée par l'intestin - ou encore les cuissons sous vide, dans des sachets, pour éviter les odeurs qui découragent les personnes souffrant de nausées.

>> Voir le menu proposé lors du cours du 29 janvier dernier (PDF)

"Vite fait, bienfaits"

Ces cours sont très bien accueillis par les cuisiniers de l'équipe en place à l'Hôpital du Jura: "D'habitude, on ne voit pas les patients. On cuisine à des inconnus. Ici, la personne nous raconte son histoire, et on essaie ensuite de faire quelque chose de bien par rapport à ça", réagit par exemple Pascal Rottet, cuisinier en diététique.

Les recettes proposées ne prennent pas beaucoup de temps à réaliser lorsqu'on a tous les ingrédients et le matériel nécessaire. "Vive fait, bienfaits, reprendre goût à la vie", telle est d’ailleurs la devise de ces premiers ateliers qui ont réuni une trentaine de patients ayant apprécié d’être encadrés autrement. 

Ces cours de cuisine sont aussi de forts moments de vivre ensemble et de partage. Les participants évoquent des points positifs autant au niveau des conseils que du temps qu'ils ont passé ensemble, un temps qui permet même à certains d'oublier la maladie pendant quelques heures. Au vu du succès rencontré, une deuxième série d'ateliers est prévue dès le mois prochain à l'Hôpital du Jura. Le premier atelier organisé par l'Hôpital du Jura a réuni une trentaine de participants. [Gaël Klein - RTSinfo]Le premier atelier organisé par l'Hôpital du Jura a réuni une trentaine de participants. [Gaël Klein - RTSinfo]Gaël Klein

Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié