Modifié le 24 octobre 2018 à 09:00

Des images inédites précisent les rencontres de Barazzone à Abu Dhabi

Guillaume Barazzone, serrant la main au vice-président des Emirats Arabes Unis. L'élu genevois est ici accompagné de Diego Aponte, patron de MSC.
Des images inédites précisent les rencontres de Barazzone à Abu Dhabi Forum / 2 min. / le 23 octobre 2018
Guillaume Barazzone (PDC/GE) a eu accès à un haut niveau officiel lors de son voyage "privé" à Abu Dhabi, a découvert la RTS. Accompagné du patron du géant du transport maritime MSC, il a notamment salué le vice-président des Emirats.

"J’ai salué un certain nombre de personnalités au Grand Prix", a expliqué mercredi dernier Guillaume Barazzone devant le Conseil municipal de la ville de Genève. Il indiquait alors avoir été "invité par un ami avocat espagnol" pour trois jours à Abu Dhabi, "du 23 au 26 novembre 2017".

GB
Info - Publié le 23 octobre 2018

Selon des photos et vidéos officielles inédites retrouvées par la RTS, parmi le "certain nombre de personnalités" qu'aurait pu saluer Guillaume Barazzone se trouvaient le Premier ministre tchétchène Ramzan Kadyrov, le président du Gabon Ali Bongo, le président du Rwanda Paul Kagame, l'ancien roi d'Espagne ainsi que des ministres en provenance de Russie, d’Azerbaïdjan et de Biélorussie.

Si Guillaume Barazzone n'a pas été immortalisé en compagnie directe de ces chefs d'Etat, il a bien été filmé donnant la main au vice-président des Emirats Arabes Unis: l’émir Mohammed Ben Rachid Al Maktoum.

GB2
Info - Publié le 23 octobre 2018

L'élu genevois a donc eu accès durant la course à une zone exclusive du circuit automobile d'Abu Dhabi, la Shams Tower. Cet espace, où le gotha des Emirats reçoit, peut, selon le site officiel du circuit, accueillir un maximum de 164 invités. C'est dans ce lieu privilégié que se retrouvent année après année au Grand Prix les familles royales du Golfe, les dignitaires étrangers et des entrepreneurs. Et Guillaume Barazzone en 2017.

Aux côtés du patron de MSC, "par hasard"

Les images de la réception révèlent une autre surprise de taille. Aux côtés du conseiller national PDC, se tient le "Genevois" Diego Aponte, patron de MSC, numéro deux mondial du transport maritime dont le siège est installé à Genève.

Contactée, MSC a affirmé par la voix d'un porte-parole que les deux hommes "se sont rencontrés par hasard au même événement", et qu'ils ont discuté "de la pluie et du beau temps".

La Shams Tower, à laquelle a eu accès Guillaume Barazzone, surplombe le circuit automobile d'Abu Dhabi. La Shams Tower, à laquelle a eu accès Guillaume Barazzone, surplombe le circuit automobile d'Abu Dhabi. [DR] Contacté par la RTS, Guillaume Barazzone répète qu'il "n'était pas un invité officiel" au Grand Prix. "Diego Aponte, que je connais bien, fait partie des personnalités que j'ai saluées sur place au Grand Prix et il m'a proposé de l’accompagner quelques minutes dans la Tour, car lui-même y possédait un accès pour deux personnes", a-t-il encore précisé par email.

La compagnie maritime a ajouté que Guillaume Barazzone a "présenté Monsieur Aponte à l'ambassadrice suisse locale". Guillaume Barazzone nous a répondu que "le fait de présenter l'ambassadrice que je connais d'un précédent voyage à Monsieur Aponte ne relève pas d'une démarche officielle ou d'une rencontre étatique, mais de la simple bienséance".

L'"ami espagnol" promet des preuves, et se rétracte

Reste la question centrale du financement de ces trois jours tous frais payés dans le Golfe. La RTS a pu joindre l'homme désigné par Guillaume Barazzone comme étant celui à l'origine de ce cadeau.

Cet avocat espagnol, qui n'apparaît d'ailleurs pas sur les images du Grand Prix consultées par la RTS, a affirmé avoir pris en charge les coûts du voyage. Il a expliqué que Guillaume Barazzone l'avait informé que des journalistes pourraient le contacter à ce sujet.

Après nous avoir promis de nous montrer les preuves de cette invitation, qui selon ses dires était "personnelle et sans liens avec les intérêts économiques et politique de la région du Golfe", l’homme s’est rétracté le lendemain, "sur conseil de ses avocats". Depuis, il a n'a pas répondu à nos questions.

>> Sujet traité ce soir dans Forum sur RTS la Première.

Marc Renfer, Adrien Krause, collaboration Guillaume Rey

Adaptation TV: Flore Amos

>> Voir aussi l'analyse de Joël Boissard dans le 19h30:

Joël Boissard "Voyage privé ou voyage officiel? Un sentiment de trouble subsiste et fait le lit de toutes sortes de suppositions
19h30 - Publié le 31 octobre 2018

Publié le 23 octobre 2018 à 17:54 - Modifié le 24 octobre 2018 à 09:00

Aponte, connu des politiciens genevois

Le directeur de MSC Diego Aponte était déjà apparu sur le devant de la scène en mai dernier, puisque c’est lui qui avait ramené de Téhéran Pierre Maudet dans son jet privé en février 2016.