Modifié le 19 octobre 2018

Mouvement de solidarité après le saccage d'une librairie à Genève

Genève: le saccage d'une librairie du centre ville a déclenché un mouvement de solidarité sans précédent.
Genève: le saccage d'une librairie du centre ville a déclenché un mouvement de solidarité sans précédent. 19h30 / 1 min. / le 19 octobre 2018
Dans la nuit de lundi à mardi, la vitrine d'une librairie genevoise qui exposait de la littérature antifasciste a été fracassée. Ce saccage déclenche un véritable mouvement de solidarité au sein de la population.

Devant la Librairie du Boulevard, située dans le quartier de Plainpalais, au centre-ville de Genève, des centaines de gens ont collé des post-it, de toutes les couleurs. Sur chacun d'eux, on peut lire un message de soutien.

La vitre de l'établissement a été attaquée à l'aide d'une grille de bouche d'égout puis taguée avec des sigles associés à des mouvements d'extrême droite. La librairie avait décidé d'exposer sa littérature antifasciste en évidence depuis samedi dernier.

Une réaction spontanée et massive

Cet acte de vandalisme a provoqué une réaction spontanée et massive de la population genevoise. Depuis mardi, des passants se succèdent à la librairie pour témoigner leur solidarité. Des messages de soutien ont également été postés sur les réseaux sociaux depuis la Suisse mais aussi de l'étranger.

Pour les collaborateurs de la librairie, encore sous le choc, ce soutien a été très apprécié.

Tout n'est cependant pas rentré dans l'ordre car dans la nuit de jeudi, la vitrine recouverte de post-it a été aspergée pour enlever les messages de solidarité.

Vendredi après-midi, celle-ci était toutefois à nouveau recouverte de post-it et de mots d'amitié.

Stephen Mossaz/ther

Publié le 19 octobre 2018 - Modifié le 19 octobre 2018