Modifié dimanche à 12:55

Duel au sommet entre le PS et le MCG dans la course à l'exécutif de Vernier

Thierry Apothéloz.
Une élection complémentaire pour la Mairie se tiendra à Vernier (GE) dimanche Forum / 2 min. / le 10 octobre 2018
Le socialiste Martin Staub et la MCG Ana Roch briguent dimanche un siège à l'exécutif de Vernier (GE). Mais une alliance originale entre PLR, Verts et socialistes cherche à barrer la route au MCG.

Ce duel haut en couleurs vise à repourvoir le siège du socialiste Thierry Apothéloz, élu au Conseil d'Etat en mai dernier. Les candidats en lice sont tous les deux élus au Grand Conseil, mais aussi au conseil municipal de Vernier.

D'un côté, il y a le candidat socialiste Martin Staub, 34 ans, avocat et déjà très connu au niveau politique à Vernier. Il s'impose comme le poulain de Thierry Apothéloz avec un léger avantage, puisqu'il s'agit justement de remplacer un siège socialiste.

Face à lui, on retrouve Ana Roch, qui est l'actuelle présidente de la section cantonale du MCG, mais aussi cheffe d'entreprise. Elle est aussi très bien implantée à Vernier, où elle habite depuis ses 9 ans. Rappelons aussi que le MCG est le deuxième parti de la commune, juste derrière les socialistes.

Une alliance originale, mais pas inédite

Mais une alliance pour le moins originale devrait peser dans la balance. En effet, la formule PLR-Verts-PS fonctionne bien à l'exécutif de Vernier depuis 2011, raison pour laquelle la section verniolane du PLR soutient officiellement le candidat de gauche. Ce choix ne plaît pourtant pas forcément au niveau cantonal, où PLR et PS s'opposent frontalement. Mais selon le président de la section libérale-radicale de Vernier, il s'agit davantage d'un soutien de personne et non à la politique de gauche.

"Cette alliance a une utilité véritable pour Vernier (...). On fonctionne par projets, par idées... Et les bonnes idées, il faut les prendre et les faire avancer", souligne le candidat socialiste Martin Staub mercredi dans l'émission Forum. Il insiste également sur l'importance du "compromis" pour la politique de la commune.

Cette alliance originale s'élève en tous les cas comme un rempart à l'accession du MCG à l'exécutif, et elle a déjà eu raison de deux candidats MCG lors d'élections communales: Thierry Cerutti à ce même exécutif de Vernier en 2011 et Eric Stauffer à Onex en 2015. "Je ne pense pas que cela soit un mauvais signal. D'être seuls contre tous, c'est aussi un gros challenge. L'important est de mener une campagne proactive et de faire comprendre à la population locale que le changement est bénéfique", réagit la candidate MCG Ana Roch mercredi dans Forum.

>> Le débat entre Martin Staub (PS) et Ana Roch (MCG) dans Forum:

Le socialiste Martin Staub et la MCG Ana Roch sont candidats à la succession de Thierry Apothéloz à l'exécutif de Vernier.
Vernier.ch/Ventilogaine SA
Forum - Publié le 10 octobre 2018

Vernier, terre de diversité

Par ailleurs, ce duel se déroule dans une ville aux multiples particularités. Vernier, qui compte plus de 35'000 habitants, est en effet la deuxième ville du canton après Genève et la cinquième de Suisse romande.

Très multiculturelle, c'est une terre de diversité à plusieurs niveaux. On y trouve par exemple l'emblématique barre d'immeubles du Lignon, conçue pour accueillir 10'000 habitants, mais aussi des zones villas ou des immeubles plus villageois. Vernier comporte également le plus haut taux d'aide sociale du canton et un taux de chômage élevé. Elle est aussi concernée par la proximité avec l'aéroport et les avions. Les paramètres sont donc nombreux à avoir poussé la ville à s'imposer comme une sorte de laboratoire social, développant des initiatives originales.

Tania Sazpinar/jvia

Publié le 10 octobre 2018 - Modifié dimanche à 12:55