Modifié le 25 septembre 2018 à 14:58

Le PDC et les Verts genevois veulent bannir les sacs plastiques gratuits

Des sacs plastiques payants vendus dans les supermarchés Coop (image d'illustration).
Le PDC et les Verts genevois veulent interdire les sacs plastiques gratuits La Matinale / 1 min. / le 25 septembre 2018
Genève se veut précurseur dans le combat au niveau suisse contre les sacs plastiques gratuits. Les Verts et le PDC ont déposé un projet de loi dans ce sens au Grand Conseil vendredi passé, a appris la RTS.

Une motion pour interdire ces sacs plastiques au plan fédéral avait été classée après un accord de branche avec la grande distribution, Migros et Coop faisant désormais payer 5 centimes chaque sac délivré à la caisse. Même si cette décision a permis de réduire très considérablement le nombre de sacs plastiques distribués, elle ne va pas assez loin pour une grande partie des députés genevois qui prônent une interdiction.

Plus de 320 millions de tonnes de plastique sont produits chaque année, un polluant majeur de la planète. Dans certains pays, comme en France ou en Italie, les sacs plastiques à usage unique sont déjà bannis, avec des résultats notables. La Suisse ne doit donc pas rester à la traîne.

Un projet qui pourrait réunir une majorité

Pour l'écologiste genevoise Delphine Klopfenstein, il faut donc aller plus loin qu'un simple accord de branche pour la grande distribution: "L'objectif de ce projet de loi, c'est d'interdire la distribution gratuite des sacs plastiques", ce qui ne contreviendrait pas à la liberté du commerce. Il s'agit aussi de "sensibiliser largement l'ensemble des commerces à l'utilisation du sac plastique en particulier".

Delphine Klopfenstein poursuit: "Le commerçant de ce fait fera un pas de plus vers l'écologie", soit en mettant à disposition gratuitement des sacs en papier ou des sacs compostables, ou alors des sacs plastiques payants, "comme c'est le cas dans d'autres pays".

Il s'agirait en fait de modifier la loi d'application au niveau cantonal. Et cette modification ne contreviendrait pas à la liberté du commerce qui est régie par le droit supérieur.

Ce projet de loi des Verts et du PDC pourrait bien réunir une majorité du Parlement puisque toute la gauche y est acquise. Les auteurs du texte entendent aussi convaincre au-delà de leur propre camp en mettant en avant les retombées en terme d'image pour le canton.

Sylvie Belzer/ebz

Publié le 25 septembre 2018 à 09:31 - Modifié le 25 septembre 2018 à 14:58

La ville de Genève veut lutter contre les mégots de cigarettes

La ville de Genève va distribuer 10'000 cendriers de poche, mais elle s'est surtout équipée d'un nouveau système intelligent. Des caméras permettent de cartographier précisément le nombre de déchets jetés sur la voie publique.

Les données seront visibles: Genève est en train de mettre en place cinq grands compteurs pour sensibiliser les fumeurs. Et le chiffre donne déjà le tournis: en à peine 24 heures, 476'000 mégots ont été repérés.