Modifié le 20 septembre 2018 à 13:57

Premier bilan des mesures pour lutter contre les abus à l'école à Genève

La cheffe du Département genevois de l'Instruction publique, Anne Emery-Torracinta.
Premier bilan du plan d'action contre les abus à l'école dans le canton de Genève Le 12h30 / 2 min. / le 20 septembre 2018
Le Département de l'instruction publique genevois a tiré jeudi un premier bilan de son plan d'action pour lutter contre les abus à l'école, comprenant notamment une helpline et des mesures de préventions des comportements abusifs.

Ce dispositif avait été mis en place après que la presse a révélé plusieurs affaires d’abus sexuels potentiels de la part d'enseignants du Département, dont l'affaire Tariq Ramadan.

Ce plan d'action lancé en décembre dernier par le Département de l'instruction publique (DIP) a vu notamment la création d'une ligne téléphonique d'aide aux victimes, en collaboration avec le centre LAVI. Au total, cette helpline a reçu 80 appels, dont 33 ont pu être pris en compte.

>> Lire aussi: Genève lance un plan d'action contre les abus sexuels à l'école

Procédure administrative à améliorer

Anne Emery-Torracinta a aussi évoqué la possibilité d'une modification de la loi sur la procédure administrative. Des députés de gauche et de droite demandent depuis un certain temps que les victimes de harcèlement ou les témoins puissent être accompagnés par des personnes de confiance pendant qu'ils sont entendus dans le cadre d'une procédure administrative.

La conseillère d'Etat chargée de l'Instruction a dit combien il est "choquant qu’une personne atteinte dans son intégrité sexuelle soit seule alors qu’elle est entendue dans le cadre d’une procédure, alors même qu'elle se trouve parfois face à l'auteur."

Pour rappel, le Conseil d'Etat a adopté cette modification de loi au début du mois de septembre. Le dossier est désormais sur la table du Grand Conseil.

>> Interview d'Anne Emery-Torracinta dans le 12h45:

Anne Emery-Torracinta commente le bilan genevois de lutte contre les abus
12h45 - Publié le 20 septembre 2018

Pauline Rappaz/lgr

Publié le 20 septembre 2018 à 12:52 - Modifié le 20 septembre 2018 à 13:57