Modifié

Genève interdit les discussions WhatsApp entre enseignants et élèves

Les enseignants communiquent toujours plus avec leurs élèves via des groupes WhatsApp. [HAYOUNG JEON - EPA/Keystone]
Les enseignants communiquent toujours plus avec leurs élèves via des groupes WhatsApp. [HAYOUNG JEON - EPA/Keystone]
Les enseignants genevois ne pourront plus communiquer avec leurs élèves via WhatsApp, dévoile jeudi 20 Minutes. Le canton explique suivre l'interdiction de l'application aux moins de 16 ans.

Finis les groupes WhatsApp entre enseignants et élèves à Genève. Le Département cantonal de l'instruction publique (DIP) a émis une directive qui bannit l'utilisation de la messagerie à l'école obligatoire, révèle le quotidien 20 Minutes.

Le canton a pris cette décision après que l'application a relevé l'âge minimal d'utilisation de 13 à 16 ans au printemps dernier. Les conditions d'utilisation avaient été modifiées à la suite de l'adoption d'un règlement européen sur la protection des données.

>> Lire: Il faudra attendre 16 ans pour utiliser WhatsApp en Suisse et dans l'UE

Interrogé par la Tribune de Genève sur cette décision, le porte-parole du DIP, Pierre-Antoine Preti, précise que les enseignants "doivent utiliser les plates-formes destinées à l'enseignement et non les réseaux sociaux grand public". Il rappelle aussi que l'usage de WhatsApp était déjà "prohibé mais toléré sous la responsabilité des enseignants".

vtom

Publié Modifié