Modifié le 27 juillet 2018 à 18:57

La version minimaliste des Fêtes de Genève inquiète les hôteliers

Brunch sur le Pont du Mont-Blanc pendant les Fêtes de Genève 2017.
Les hôteliers font grise mine en l'absence de "vraies" Fêtes de Genève La Matinale / 1 min. / le 27 juillet 2018
Les hôteliers genevois font grise mine en l'absence de "vraies" Fêtes de Genève cet été. Ils craignent de ne pas attirer autant de touristes que par le passé, quand l'événement permettait aux établissements de faire le plein.

Les Fêtes de Genève se résumeront au traditionnel feu d'artifice, qui aura lieu le 11 août, à la grande roue, au Village Suisse et aux forains qui débarqueront sur les quais début août. Mais l'animation autour de la rade n'aura rien à voir avec les années précédentes et les hôteliers s'en inquiètent.

"Le fait qu'il y ait beaucoup moins d'animations cet été, c'est plutôt un message réducteur. Mis à part quelques promenades autour du lac et un tour de grande roue, il n'y a pas grand chose à faire. Certes, nous avons pu préserver nos feux, mais il y a un ralentissement", estime Thierry Lavalley, président de la société des hôteliers et directeur d'un hôtel cinq étoiles au bord du lac.

Moins d'attrait pour les touristes du Golfe

De plus, les animations maintenues plaisent énormément aux Genevois, mais séduisent moins les touristes, à commencer par ceux du Golfe, qui choisissaient Genève comme destination estivale.

"Il y a une partie du Moyen-Orient qui passe encore à Genève, mais on sent qu'il y a une durée de séjour qui est beaucoup moins importante qu'avant. Le volume d'activité est moindre, toutes catégories confondues et la clientèle à haute valeur ajoutée sera définitivement absente cette année à Genève", précise Thierry Lavalley.

Le feu d'artifice, événement-phare

Genève Tourisme, de son côté, se montre moins alarmiste, notamment car le feu d'artifice, événement-phare des Fêtes, a pu être préservé. "Il est clair que les Fêtes de Genève ont toujours contribué à animer le bord du lac, mais ce qui a vraiment attiré les touristes c'est ce feu, qui lui aura lieu. Donc on ne voit pas vraiment de problème à ce niveau là", estime sa porte-parole Lucie Gerber. 

Elle ajoute que "le bord du lac reste très animé, avec d'autres événements qui sont venus compléter l'offre habituelle (...) L'Escale, qui est plus longue cette année, avec des options pour se restaurer, des petits concerts... On a la grande roue dans le Jardin Anglais, Ciné Transat... beaucoup de choses qui font que ce n'est pas plus problématique que cela".

>> Ecouter le débat entre François Lefort (Verts) et Bernard Cazaban, ancien porte-parole des Fêtes de Genève, dans Forum:

Fêtes de Genève en 2015.
Salvatore Di Nolfi - Keystone
Forum - Publié le 27 juillet 2018

Sylvie Belzer/jvia

Publié le 27 juillet 2018 à 09:41 - Modifié le 27 juillet 2018 à 18:57