Modifié le 07 juin 2018 à 15:00

Les TPG ont le feu vert pour exploiter un bus autonome à Genève

Le minibus autonome des TPG compte quinze places, dont onze assises.
Le minibus autonome des TPG compte quinze places, dont onze assises. [DR]
Les Transports publics genevois (TPG) ont reçu le feu vert de l'Office fédéral des routes pour exploiter un véhicule autonome. Le minibus sans chauffeur circule sur la ligne exprimentale XA à Meyrin.

L'autorisation officielle est datée du 1er juin, ont annoncé jeudi les TPG. Ce bus circulera durant le mois de juin sans clients afin de s'assurer de sa pleine maîtrise dans des conditions réelles de circulation.

Les TPG prévoient de faire circuler leur véhicule autonome avec des passagers dès le 2 juillet, pendant une partie de la journée sur la nouvelle ligne XA en décembre. Longue de 2,1 kilomètres, son tracé relie le tram 18 à la gare du train régional.

>> Voir le reportage du 12h45 du 29 mai

GE: des navettes autonomes intégreront bientôt le réseau des TPG
12h45 - Publié le 29 mai 2018

Version ultérieure au bus sédunois

Le minibus autonome de quinze places, dont onze assises, a été acquis en 2017. Ce prototype fabriqué à Lyon (F) et d'une version ultérieure au minibus autonome testé à Sion (VS), a pour la première fois accueilli des clients lors du Salon international de l'automobile en mars.

D'ici la fin de l'année, les TPG recevront trois autres véhicules autonomes. Piloté par l'Université de Genève, ce projet vise à préparer l'intégration technique, économique et législative des véhicules autonomes dans l'espace urbain.

ats/mh

Publié le 07 juin 2018 à 13:22 - Modifié le 07 juin 2018 à 15:00