Modifié le 17 avril 2018 à 16:58

Le climat a désormais son salon mondial et il se tient à Genève

Présentation d'un robot connecté, baptisé R3D3, lors du premier salon mondial du climat  ce jeudi 6 avril 2018 à Palexpo Genève.
Présentation d'un robot connecté, baptisé R3D3, lors du premier salon mondial du climat ce jeudi 6 avril 2018 à Palexpo Genève. [MARTIAL TREZZINI - KEYSTONE]
PME et startups romandes et européennes actives dans les technologiques propres sont réunies jusqu'à dimanche pour le premier Salon mondial du climat à Genève.

Dans les travées, une quarantaine d'exposants ont fait le déplacement. "Beaucoup de sociétés ont développé des technologies et des solutions durables", explique la directrice Nadia Plata. "Mais celles-ci restent difficilement accessibles à la vente".

Selon des données de 2017, les technologies propres contribuent à près de 5% du PIB suisse. Le nombre d'emplois dans les entreprises actives dans ce secteur a progressé de 25% en 5 ans.

Les PME présentes regroupent des secteurs très différents comme l'isolation des bâtiments ou encore un décalamineur, instrument qui permet de diminuer de 15% la consommation de carburant des véhicules et de jusqu'à 70% les émissions de gaz à effet de serre.

Optimisation

Plusieurs entreprises cherchent à réduire l'impact écologique grâce à une optimisation des tâches de maintenance. Le robot de tri connecté permet par exemple de diminuer jusqu'à dix fois le volume de certains déchets.

Il alerte les responsables de la maintenance lorsqu'il est largement rempli, évitant des déplacements inutiles. La ville de Lausanne et deux autres acteurs ont déjà recours à cet outil.

ats/pym

Publié le 06 avril 2018 à 17:59 - Modifié le 17 avril 2018 à 16:58