Modifié le 17 février 2018

Un référendum contre le Pavillon de la danse en ville de Genève

GE: référendum contre le projet de Pavillon de la danse
GE: référendum contre le projet de Pavillon de la danse 12h45 / 2 min. / le 17 février 2018
Alors que le Conseil municipal de la Ville de Genève a accepté de débourser 11 millions de francs pour la construction d’un Pavillon dédié à la danse contemporaine, un référendum pourrait tout remettre en cause.

Le 7 février, le Conseil municipal avait adopté le projet par 52 oui contre 21 non et une abstention. Mais un référendum a été lancé contre cette construction.

Les initiants devront trouver 4000 signatures d'ici le 27 mars pour aboutir à une votation.

Structure démontable

Pour satisfaire les riverains, la durée du Pavillon n'a été prévue que pour sept ans. Les travaux devraient commencer dans un an et le site être inauguré en 2020 sur la place Charles-Sturm.

Le Pavillon de la danse consistera en une structure en bois, démontable et transportable, avec une emprise minimale au sol. Le projet comprend une salle de 220 places, un espace d'accueil pour le public ainsi que des locaux administratifs et techniques.

Ce lieu temporaire sera géré par l'Association pour la danse contemporaine qui occupe depuis 2004 la salle communale des Eaux-Vives.

Une Maison de la danse devait aussi voir le jour à Lancy, mais le crédit avait été refusé dans les urnes en 2006, suite à un référendum.

>> Lire aussi Crédit de 11,4 millions pour le Pavillon de la danse à Genève

boi avec ats

Publié le 17 février 2018 - Modifié le 17 février 2018