Publié le 13 décembre 2017 à 17:12

Pas de passagers avant 2018 pour le bus électrique TOSA à Genève

Un bus TOSA, lors de son voyage inaugural, ce mardi 5 décembre à Genève.
Un bus TOSA, lors de son voyage inaugural, le mardi 5 décembre à Genève. [Valentin Flauraud]
A Genève, le bus électrique révolutionnaire TOSA, victime d'un problème technique lors de sa mise en service dimanche, ne transportera plus de passagers cette année. Une investigation est en cours.

ABB et HESS, les fabricants du véhicule, ont décidé de faire subir au TOSA une série de tests afin de le remettre en service commercial en janvier prochain. Le bus électrique, qui se recharge aux arrêts en s'accrochant à une borne aérienne, était à nouveau en circulation sur la ligne 23 mercredi, mais sans passagers à bord.

TOSA a été développé à Genève. Ce bus est une première mondiale. Il a la particularité de se recharger très rapidement, en quelques secondes, aux arrêts. Au terminus, les batteries du véhicule, relativement petites, disposent d'un peu plus de temps pour faire le plein d'électricité.

Douze bus TOSA

Jusqu'à la remise en service du TOSA, la ligne 23, qui relie l'aéroport à Carouge est desservie par des bus thermiques, ont indiqué les Transports publics genevois (TPG). Ce contretemps n'aura pas d'impact sur le réseau de transports, ont-ils assuré. Les TPG doivent disposer de 12 bus TOSA au printemps, qui seront exploités sur cette ligne 23.

ats/ta

Publié le 13 décembre 2017 à 17:12