Modifié le 11 octobre 2017

La nouvelle grille salariale du canton de Genève valorise la santé et le social

Le conseiller d'Etat Serge Dal Busco en charge des Finances du canton de Genève.
Le conseiller d'Etat Serge Dal Busco en charge des Finances du canton de Genève. [Salvatore Di Nolfi - KEYSTONE]
Le Conseil d'Etat genevois a bouclé le projet, déjà contesté, de grille salariale de l'administration. Celui-ci valorise les métiers dans la santé et le social alors que le salaire de 35% des fonctionnaires sera gelé.

"Personne ne verra son salaire baisser. S'il y a des changements, c'est à la hausse", a souligné mercredi devant les médias le conseiller d'Etat Serge Dal Busco, en charge des Finances.

De fait, 57% des personnes en poste verront leur salaire augmenter durant une période transitoire de six ans, surtout dans la santé et le social.

Progressions gelées pour 35% des fonctionnaires

La nouvelle grille salariale bénéficiera ainsi surtout aux femmes, plus nombreuses dans ces branches. La revalorisation de certaines fonctions sera aussi favorable à 60% des employés dans le bas et le milieu de l'échelle salariale.

En revanche, 35% des plus de 45'000 fonctionnaires verront leur progression salariale temporairement suspendue et 8% ne subiront pas d'effet.

Certaines fonctions dans la sécurité, les finances publiques et l'informatique sont réévaluées à la baisse. Le salaire à l'engagement sera inférieur après l'entrée en vigueur du système.

Contesté par les syndicats

La grille est contestée par le Cartel intersyndical du personnel de l'Etat et du secteur subventionné, qui exige son retrait "pur et simple". Il estime que les baisses de salaire annuel atteindront 12% dans certains services.

Le projet doit désormais être étudié par le Grand Conseil. Le gouvernement entend le mettre en oeuvre en 2019.

>> L'interview dans Forum de François Bellanger, spécialiste en droit de la fonction publique:

François Bellanger.
Forum - Publié le 11 octobre 2017

ats/vtom

Publié le 11 octobre 2017 - Modifié le 11 octobre 2017

Système actuel obsolète

En vigueur depuis 1974, le système d'évaluation des fonctions de l'Etat de Genève est devenu obsolète. Il établit 2500 fonctions, dont 700 n'existent plus.

Sa refonte, appelée SCORE (Système, Compétence, Rémunération et Evaluation), liste 147 emplois références regroupés en 23 domaines professionnels. Elle remplace les 30 classes salariales par 20 niveaux de salaires et introduit une progression salariale linéaire, au lieu de deux niveaux.