Modifié le 27 mars 2018 à 16:35

Ensemble à gauche lance un ticket à trois pour le Conseil d'Etat genevois

Pablo Cruchon, Salika Wenger et Jocelyne Haller.
Ensemble à gauche lance un ticket à trois pour le Conseil d'Etat genevois Le 12h30 / 1 min. / le 12 juin 2017
Ensemble à gauche a présenté lundi ses trois candidats en vue des élections au Conseil d'Etat genevois de 2018. Il s'agit de Pablo Cruchon, Salika Wenger et Jocelyne Haller.

Avec Pablo Cruchon, secrétaire de Solidarités, Ensemble à gauche opte pour le renouvellement générationnel. Ce militant de 34 ans a mené plusieurs combats politiques tel que celui dit des "descentes de Cologny", qui consistait à sonner aux portes des forfaitaires fiscaux. Il est également récemment devenu vice-président de l'Association suisse des locataires (Asloca).

Un profil militant et populaire qui n'est pas représenté sur le ticket socialiste, puisque le parti a choisi de privilégier les centristes.

Aux côtés de Pablo Cruchon se trouvent des femmes très marquées à gauche: la féministe Salika Wenger, du Parti du travail et candidate malheureuse en 2013, ainsi que la députée de Solidarités Jocelyne Haller.

Appel du pied aux jeunes

Quant à Rémy Pagani, il a fait les frais du renouvellement générationnel. Son rôle sera de tirer la liste du Grand Conseil, formée de 66 candidats, paritaire et dont la moyenne d'âge atteint 40 ans.

Il s'agit ainsi d'un clair signal politique à l'attention de la jeunesse que lance Ensemble à gauche, qui est actuellement la députation la plus âgée du Parlement.

A noter que la formation vise davantage à se renforcer au Grand Conseil que d'obtenir un siège au Conseil d'Etat, où la majorité qui devrait sortir des urnes ne lui permettrait pas de mener une vraie  politique de gauche.

>> Le quorum menace Ensemble à gauche:

GE - Elections du parlement: le quorum menace deux listes de la gauche de la gauche
12h45 - Publié le 20 mars 2018

Sylvie Belzer/hend

Publié le 12 juin 2017 à 12:55 - Modifié le 27 mars 2018 à 16:35