Modifié le 02 juin 2017 à 21:20

Pétition à Genève pour que les élus revoient la loi sur les déjections canines

GE: les propriétaires de chiens protestent contre la loi sur les déjections canines
GE: les propriétaires de chiens protestent contre la loi sur les déjections canines Couleurs locales / 1 min. / le 02 juin 2017
Outrées par l'amende infligée à une femme dont le caniche a uriné sur la voie publique, plus de 5000 personnes ont signé une pétition pour que le Grand Conseil genevois empoigne la question.

Le texte, déposé vendredi, a récolté 5337 signatures, a indiqué Manuel Alonso Unica, à la tête du Mouvement de Défense des Propriétaires de chiens de Genève (MDPCG). La pétition exige aussi que l'exécutif de la Ville de Genève se prononce sur l'applicabilité de la loi.

Une vingtaine de propriétaires de chiens étaient présents avec leur animal vendredi devant le Grand Conseil pour interpeller les députés.

"Déjection", pas "excrément"

La propriétaire d'un caniche qui avait uriné sur la voie publique en novembre dernier dans le quartier de la gare avait été amendée à hauteur de 350 francs (200 francs et 150 francs de frais). Elle a recouru contre la sanction. La procédure est en cours.

La loi genevoise sur les chiens précise que le détenteur doit ramasser les déjections de l'animal, mais cette disposition est interprétée comme les excréments solides. Il suffirait de remplacer le terme "déjection" par "excrément" pour que l'urine ne soit plus amendable, estime le MDPCG.

ats/jvia

Publié le 02 juin 2017 à 16:02 - Modifié le 02 juin 2017 à 21:20