Publié le 29 avril 2017

La marche pour le climat réunit des centaines de manifestants à Genève

Plusieurs centaines de Genevois marchent pour le climat
Plusieurs centaines de Genevois marchent pour le climat L'actu en vidéo / 1 min. / le 29 avril 2017
Les responsables politiques, les multinationales et les banques doivent respecter l'accord de Paris sur le climat. Plusieurs centaines de personnes ont fait entendre cet appel samedi après-midi à Genève.

La marche de Genève a eu lieu à l'appel de 17 ONG et partis, le même jour que les 350 défilés prévus aux Etats-Unis et dans le monde pour marquer les 100 jours du mandat de Donald Trump.

Les manifestants étaient 250 selon la police, 600 selon les organisateurs. Ils ont précédé et achevé leur défilé par une danse en groupe et ont marché en musique.

La stratégie 2050, "un premier pas"

A moins d'un mois de la votation sur la stratégie énergétique 2050, Matthias Schlegel, porte-parole de Greenpeace Suisse, a déclaré samedi que le projet du Conseil fédéral "est un premier pas en direction d'un respect de l'accord de Paris, mais ce n'est pas suffisant".

"La Suisse devrait être exemplaire. Elle ne l'est pas", a estimé pour sa part la coprésidente des Aînées pour la protection du climat, Anne Mahrer.

Le gouvernement n'était pas le seul ciblé par les manifestants. Parmi les autres revendications, la hausse attendue du trafic aérien a également été dénoncée.

ats/tmun

Publié le 29 avril 2017

Silence, rugissements et protestations

Les manifestants genevois pour le climat ont mené sur le pont du Mont-Blanc la même action que dans les autres rassemblements à travers le monde. Après s'être assis, ils ont observé 100 secondes de silence, avant de sauter et de rugir.

Dans une seconde action, les manifestants se sont allongés en silence pendant une minute devant le bâtiment de Credit Suisse, accusé de financer indirectement avec d'autres banques un oléoduc controversé aux Etats-Unis. "Criminels", ont-ils lancé.