Modifié le 22 mars 2017 à 11:28

Genève tente de récupérer un document signé de Jean Calvin aux Etats-Unis

Jean Calvin (2e depuis la gauche) sur le Mur des réformateurs dans le parc des Bastions à Genève.
Jean Calvin (2e depuis la gauche) sur le Mur des réformateurs dans le parc des Bastions à Genève. [andreykr - Fotolia]
Après avoir obtenu la suspension de la mise aux enchères à New York d'un document signé du réformateur Jean Calvin, le canton de Genève repasse à l'offensive auprès des autorités américaines pour récupérer "son" bien.

La demande formelle a été envoyée via les services diplomatiques de la Confédération, sous la forme d'un mémorandum, par des autorités cantonales qui redoublent d'efforts pour récupérer cette pièce qui fait partie des Archives d'Etat, raconte la Tribune de Genève mercredi.

"Question de principe"

Il s'agit d'une nouvelle étape dans la saga de ce reçu signé par Jean Calvin lui-même en 1553 après que Sotheby's a accepté de le retirer d'une mise aux enchères prévue en décembre dernier. Mais le canton de Genève n'a pas pour autant encore récupéré ce document, d'une valeur estimée entre 20'000 et 30'000 francs.

Comme Genève fait de ce cas "une question de principe", selon les propos du président du Conseil d'Etat François Longchamp cité par le quotidien, il a réactivé le dossier. "Mais ce n'est pas gagné", selon un avocat et professeur interrogé par la Tribune, qui liste les écueils qui se dressent sur le chemin du retour du manuscrit vers la Cité de... Calvin.

gax

Publié le 22 mars 2017 à 09:06 - Modifié le 22 mars 2017 à 11:28

Pièce volée au XIXe siècle?

Le reçu signé par Jean Calvin et convoité par Genève apparaît comme la propriété des héritiers d'un théologien américain décédé en 2016. Sotheby's conserve le document - qui a pu être dérobé aux archives au XIXe siècle par des historiens indélicats - "dans l'attente d'une résolution de la question relative au titre de propriété".