Modifié

Le nombre de frontaliers a augmenté de 6% en 2016 à Genève

GE: la question de la préférence cantonale est à nouveau sujette à discussion [RTS]
GE: la question de la préférence cantonale est à nouveau sujette à discussion / 19h30 / 2 min. / le 3 mars 2017
Le nombre de frontaliers actifs à Genève se montait à 81'320 à la fin 2015. Un an plus tard, ce chiffre a passé à 86'277, soit une augmentation de 6%, selon les statistiques cantonales publiées vendredi.

C’est à Genève que la croissance est la plus élevée par rapport au reste du pays. Et les frontaliers venant travailler à Genève constituent plus d'un quart du total des étrangers qui passent quotidiennement la frontière pour exercer leur activité en Suisse.

>> Lire aussi: Le nombre de frontaliers en Suisse a augmenté l'an dernier

Les secteurs qui ont le plus engagé de frontaliers à Genève en 2016 sont l’hébergement (+14,3%), la restauration (+12,1%), ainsi que l'information et la communication (+11,2%).

En cinq ans, ce sont ainsi 25% de frontaliers en plus en Suisse et 33% à Genève.

Préférence cantonale

Des chiffres qui questionnent la préférence cantonale mise en place pour l’embauche à l’Etat de Genève, ainsi que pour les institutions de droit public.

En effet, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté à Genève, durant la même période. Fin 2016, les chômeurs étaient près de 16’600.

"Là où la préférence cantonale s'applique, on se rend compte des résultats puisqu'on a augmenté de plus de 60% le nombre de demandeurs d'emploi engagés, ce qui veut dire que les compétences sont là", estime de son côté le conseiller d'Etat Mauro Poggia.

Joël Boissard/gax

Publié Modifié