Modifié le 30 janvier 2017 à 21:00

Céline Amaudruz, pincée pour alcool au volant, a appelé Guy Parmelin

Céline Amaudruz à Berne en juin 2016.
Céline Amaudruz, pincée pour alcool au volant, aurait appelé Guy Parmelin Le Journal du matin / 1 min. / le 23 décembre 2016
Selon Le Temps, la conseillère nationale genevoise Céline Amaudruz a appelé Guy Parmelin depuis le poste de police où elle avait été conduite après son interpellation en état d'ivresse au volant.

Le Temps révèle que Céline Amaudruz, interpellée alors que sa voiture zigzaguait au centre-ville de Genève, a d'abord refusé de souffler dans le ballon et tenté, en vain, d'appeler le procureur général. Elle acceptera finalement le test qui révélera un taux d'alcoolémie de 1,92 pour mille, pas loin de quatre fois supérieur à la limite autorisée.

Le coup de fil à un ami

Une fois au poste, la conseillère nationale prendra d'abord contact avec son avocat, Christian Lüscher, lui aussi conseiller national. Puis, tôt le matin, elle passera un autre coup de fil, mais, cette fois-ci au conseiller fédéral Guy Parmelin, qui est non seulement un camarade de parti, mais aussi un de ses amis proches. Il lui conseillera de "se calmer et de coopérer". Ce qu'elle fera, selon Christian Lüscher, qui a confirmé ce point à la RTS.

Et l'avocat de déclarer au Temps: "Céline Amaudruz a fait une grosse bêtise, dont elle assume la triple peine, pénale, administrative et médiatique".

>>Lire L'élue UDC Céline Amaudruz pincée en état d'ébriété au volant

pym

Publié le 22 décembre 2016 à 21:25 - Modifié le 30 janvier 2017 à 21:00