Modifié le 17 décembre 2016 à 13:19

Le Grand Conseil genevois accepte à une courte majorité le budget 2017

Une majorité PDC, PS, Les Verts, MCG et de deux membres d'Ensemble à Gauche a permis au canton de Genève de se doter d'un budget pour 2017.
Une majorité PDC, PS, Les Verts, MCG et de deux membres d'Ensemble à Gauche a permis au canton de Genève de se doter d'un budget pour 2017. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Le Grand Conseil genevois a voté vendredi à une courte majorité le budget 2017 du canton avec un déficit de 79,5 millions de francs. Ce vote permet de sortir du régime des douzièmes provisoires.

Une majorité composée du PDC, du PS, des Verts, du MCG et de deux membres d'Ensemble à Gauche a tenu contre l'opposition PLR, UDC et Ensemble à Gauche au terme de deux jours de débat. Ce budget déficitaire, qui nécessitait une majorité de 51 députés, a été accepté par 56 voix contre 40.

Après une année 2016 sans budget, faute de vote d'entrée en matière en décembre 2015, un compromis s'est dégagé autour du projet du conseiller d'Etat en charge des finances, le PDC Serge Dal Busco. Ce budget prévoit des charges de 8,13 milliards de francs (+2,9%) pour des revenus de 8,05 milliards (+1,9%). Les investissements se montent à 795 millions.

Confiance rompue

Le PLR et l'UDC ont dénoncé un Etat trop gourmand et une dette de 12,2 milliards beaucoup trop lourde. Ils ont accusé l'exécutif d'avoir abandonné toute réforme structurelle. Tous leurs amendements ont été rejetés.

Le PLR, plus grand parti du canton qui a deux représentants au Conseil d'Etat, évoque la rupture du lien de confiance avec l'exécutif.

ats/ypf

Publié le 16 décembre 2016 à 16:47 - Modifié le 17 décembre 2016 à 13:19

Déficit revu à la hausse

Chaque politique publique a été passée au crible pendant ces quinze heures de débats. Elles ont finalement toutes été acceptées. Le déficit initial de 76,6 millions est passé à 79,5 millions avec le vote de trois amendements accordés pour des moyens supplémentaires aux transports publics (+1 million), à l'Hospice général (+1 million) et aux immeubles avec encadrement pour personnes âgées (+950'000 francs).