Modifié le 27 octobre 2016 à 15:17

Abattage sous tension de 34 arbres sur la plaine de Plainpalais à Genève

Abattage d'arbres un peu agité a Genève
Abattage d'arbres un peu agité a Genève L'actu en vidéo / 22 sec. / le 27 octobre 2016
La Ville de Genève a commencé jeudi l'abattage de 34 arbres qu'elle estime dangereux sur la plaine de Plainpalais. Mais les opposants ne l'ont pas entendu de cette oreille. Ils ont momentanément bloqué les travaux.

Les premiers marronniers de la Plaine de Plainpalais ont été coupés jeudi matin, comme le prévoyait l'autorisation d'abattage délivrée par l'Etat de Genève.

Une dizaine d'opposants a tenté de faire barrage. Ils ont momentanément stoppé les travaux du côté de l'Avenue du Mail en se postant devant les arbres menacés. L'entreprise zurichoise chargée de l'opération a préféré suspendre les travaux par souci de sécurité. La police s'est rendue sur place. Mais l'abattage s'est poursuivi ailleurs sur la plaine.

Une précipitation jugée "suspecte et politique"

Les opposants affirment que les autorités ne respectent pas les 30 jours de délai prévus dans l'autorisation d'abattage. Ils estiment que la précipitation de la ville est "suspecte et politique".

De son côté, le chef du Service des espaces verts de la Ville, Daniel Oertli, juge que cet abattage est urgent afin de garantir la sécurité des passants.

Pour rappel, un marronnier était tombé le 8 septembre tout près de là, sans faire de blessés. Une expertise avait alors mis en avant que 34 arbres étaient dangereux. Le peuple genevois votera fin novembre sur le réaménagement de Plainpalais.

Cécile Rais

Publié le 27 octobre 2016 à 14:37 - Modifié le 27 octobre 2016 à 15:17