Modifié

Une affaire conjugale à l'origine d'une fausse alerte à l'aéroport de Genève

GE: l'aéroport renforce sa sécurité suite à une fausse alerte [RTS]
GE: l'aéroport a momentanément renforcé sa sécurité suite à une fausse alerte / 19h30 / 2 min. / le 27 juillet 2016
Une importante opération de contrôle d'identité systématique a été mise en place à l'aéroport de Genève mercredi. Une fausse alerte, provoquée par un appel téléphonique anonyme, est à l'origine du dispositif.

Des policiers armés déployés en masse, des contrôles effectués à l'entrée et des véhicules fouillés dans les accès: l'aéroport de Genève a été au centre d'une vaste opération de sécurité ce mercredi. Le dispositif a été levé en début d'après-midi.

Après avoir ouvert une enquête, le Ministère public de Genève a décrit les origines de cette mobilisation.

"Mardi en soirée, une femme a appelé les douanes suisses de l'aéroport de Genève. Elle a évoqué la présence, aujourd'hui, d'une personne munie d'une bombe dans le secteur français de l'aéroport", explique un communiqué.

"Empêcher son mari de partir"

Identifié, le numéro a mené la police française à un domicile d'Annecy où se trouvait une femme qui a admis avoir passé l'appel téléphonique "pour empêcher son mari de partir".

L'auteure de l'appel est prévenue en Suisse de "menaces alarmant la population". Une procédure pénale a aussi été ouverte à son encontre en France. Le Ministère public annonce que les autorités judiciaires des deux pays se coordonneront en vue de la suite de la procédure.

Formation de bouchons

Les forces de sécurité genevoises n'avaient pas jugé la menace suffisante pour entraîner la fermeture de l'aéroport. Des bouchons se sont formés aux accès de l'aéroport.

La police contrôle les véhicules en amont de l'aéroport, provoquant des bouchons. [Marina Depetris - Reuters]La police contrôle les véhicules en amont de l'aéroport, provoquant des bouchons. [Marina Depetris - Reuters]

espa/mre avec agences

Publié Modifié