Modifié le 27 avril 2016 à 11:08

Fonds alloués pour intégrer les migrants dans les écoles genevoises

Neuf fondations ont rassemblé au total 430'000 francs pour financer ce projet d'intégration socio-éducatif.
Des fondations au secours des jeunes requérants d'asile non accompagnés à Genève Le 12h30 / 1 min. / le 26 avril 2016
Neuf fondations à Genève ont mis à disposition quelque 430'000 francs pour financer un projet socio-éducatif visant à intégrer des jeunes requérants d'asile dans les écoles du canton.

Ces deux dernières années, le nombre de jeunes requérants d'asile non accompagnés a quintuplé dans le canton de Genève pour atteindre 200 actuellement.

Face à cette augmentation, est né "Le Sas" en novembre dernier. Ce nouvel espace d’accueil à Genève vise à faire le lien entre l’arrivée des jeunes migrants à Genève et leur prise en charge par le Département de l'enseignement public (DIP) en classe d’accueil lors de la prochaine rentrée scolaire.

Le Sas veut profiter de cette période d’attente pour débuter l’intégration de ces adolescents et en les préparant à commencer l’école dans un nouveau pays.

Encadrement de 30 à 150 jeunes

A travers neuf fondations, SwissFoundations (l’association des fondations donatrices de Suisse) a pu mettre à disposition 430'000 francs destinés à la concrétisation du projet du Sas: "Ces fonds permettront d'encadrer entre 30 et 150 jeunes pour des ateliers d'alphabétisation, des visites culturelles, du sport, bref, tous les ateliers socio-éducatifs et psycho-pédagogiques permettant leur intégration à Genève", a expliqué mardi la responsable du Sas, Sylvia Serafin, dans le 12h30.

Et de préciser que grâce à ce nouvel apport financier, le projet a notamment pu engager une enseignante du DIP, ainsi que plusieurs animateurs et éducateurs, qui prendront en charge les jeunes à mi-temps, cinq fois par semaine, au fur et a mesure des arrivées.

Tania Sazpinar/hend

Publié le 26 avril 2016 à 13:02 - Modifié le 27 avril 2016 à 11:08