Modifié le 25 avril 2016 à 12:29

La Turquie souhaite le retrait d'une photo face à l'ONU à Genève

L'image dénoncée par le Consulat de Turquie.
La Turquie souhaite le retrait d'une photo face à l'ONU à Genève Le Journal du matin / 1 min. / le 25 avril 2016
Le consulat turc aimerait faire retirer une photographie exposée actuellement sur la Place des Nations face à l'ONU à Genève, relate Le Courrier. L'image fait partie de l'exposition "Place des Nations/Place des Peuples".

Le jour où a été pris le cliché, des manifestants protestaient contre le régime turc suite à la mort d'un adolescent à Istanbul. Sur cette photo figure en premier plan une banderole représentant le visage d'un adolescent et cette phrase: "Je m'appelle Berkin Elvan et la police m'a tué sur l'ordre du premier ministre turc".

Une protestation adressée à la ville

Cet adolescent est en fait décédé en mars 2014 après 269 jours de coma. Il avait reçu une grenade lacrymogène tirée par un policier au moment des mouvements de protestation autour de la place Taksim à Istanbul.

Selon le journal Le Courrier, le consulat de Turquie à Genève aurait adressé une protestation demandant le retrait de cette photo de l'exposition temporaire de le Place des Nations. Une requête envoyée au Département de l'environnement urbain et de la sécurité de la ville de Genève.

La position à adopter discutée mardi

Le Conseil administratif de la ville discutera mardi de la position à adopter suite à cette demande. Mais plusieurs de ses membres annoncent déjà vouloir défendre la liberté d'expression. Tout comme le photographe à l'origine du cliché, Demir Sönmez, qui espère même faire prolonger son exposition.

Tania Sazpinar/jzim

Publié le 25 avril 2016 à 12:05 - Modifié le 25 avril 2016 à 12:29