Modifié le 19 avril 2016 à 09:20

Un gardien de Champ-Dollon transfère 30'000 francs au Brésil pour un détenu

La taille des cellules de Champ-Dollon a déjà fait l'objet de recours au Tribunal fédéral.
La prison de Champ-Dollon. [Martial Trezzini - ]
Déjà accusé d'avoir vendu des téléphones mobiles et du haschich à des prisonniers de Champ-Dollon (GE), le gardien arrêté est aussi prévenu de blanchiment d'argent, selon la Tribune de Genève mardi.

L'homme, arrêté il y a 10 jours et en détention préventive dans le canton de Vaud, était prévenu de corruption passive. Il voit son dossier s'alourdir, selon les informations de la Tribune de Genève publiées mardi.

Il serait aussi accusé de blanchiment d'argent, pour avoir transféré au Brésil la somme de 30'000 francs provenant du butin de plusieurs casses commis en Suisse romande, et notamment à la poste du Petit-Lancy.

Amis

Selon le quotidien genevois, le gardien se serait "lié d'amitié" avec le détenu, auteur de plusieurs hold-up, qui avait caché de l'argent de l'un de ses casses, les 30'000 francs, avant d'être arrêté.

Le gardien aurait remis plusieurs téléphones au prisonnier pour qu'il puisse contacter sa femme au Brésil. Mais les téléphones avaient pu être saisis par la direction de la prison et ont permis de confondre le gardien trois ans plus tard.

L'avocat du gardien assure que ce dernier ignorait la provenance des fonds transférés.

sbad

Publié le 19 avril 2016 à 08:07 - Modifié le 19 avril 2016 à 09:20