Modifié le 27 janvier 2016 à 20:49

Inauguration d'une plaque commémorant un camp de réfugiés à Genève

Deux réfugiés juifs de l'école des Cropettes et Claire Luchetta-Rentchnik, initiatrice du projet, posent à côté de la plaque commémorative.
Deux réfugiés juifs de l'école des Cropettes et Claire Luchetta-Rentchnik, initiatrice du projet, posent à côté de la plaque commémorative. [Martial Trezzini - Keystone]
Une plaque commémorant l'utilisation d'un camp de triage de l'armée pendant la Deuxième Guerre mondiale a été inaugurée mercredi à Genève. Il s'agit d'une première en Suisse.

La plaque en question est située devant l'école des Cropettes, au centre de Genève.

Le bâtiment a été utilisé de mars 1943 à mai 1944 comme camp de triage pour les réfugiés passés clandestinement en Suisse, a rappelé Claire Luchetta-Rentchnik, initiatrice du projet et ancienne élève de l'école. Proche de la France, le canton de Genève était particulièrement concerné par l'afflux de réfugiés durant la guerre. Les conditions de vie dans ce genre de camp étaient précaires.

Sur les 2526 personnes qui sont passées par ce centre, au moins 1622 étaient juifs. Plus de 50 d'entre eux sont morts déportés, selon Claire Luchetta-Rentchnik.

Un rappel important, selon la maire

"Nous sommes responsables du fait que certains n'ont pas trouvé refuge ici", a déclaré le conseiller administratif de la Ville de Genève Rémy Pagani.

Pour la maire Esther Alder, cette plaque rappelle combien il faut lutter contre le racisme, l'antisémitisme et l'exclusion alors même que d'autres personnes fuient la guerre.

>> Retour sur une page d'histoire méconnue:

Durant la seconde Guerre mondiale, les Cropettes servaient de centre de tri des réfugiés
19h30 - Publié le 27 janvier 2016

ats/apyt

Publié le 27 janvier 2016 à 20:35 - Modifié le 27 janvier 2016 à 20:49