Modifié le 22 août 2015 à 22:06

Les défenseurs de la cause animale défilent dans les rues de Genève

Les manifestants venaient de toute la Suisse mais aussi de France.
Les manifestants venaient de toute la Suisse mais aussi de France. [Salvatore Di Nolfi - ]
Plus de 500 personnes ont défilé samedi à Genève pour dénoncer le spécisme, une forme de discrimination fondée sur le critère de l’espèce. Ils ont appelé au respect de la vie et des intérêts des animaux.

"Ni dans les frigos, ni dans les labos: justice pour les animaux", ont scandé les manifestants. Ils participaient à cette marche à l’occasion de la Journée mondiale pour la fin du spécisme à l’appel de l’association Pour l’égalité animale (PEA).

Le cortège est parti des Pâquis pour rejoindre Plainpalais en passant par la Vieille-Ville sous le regard souvent intrigué des passants peu habitués aux thèses anti-spécisme. Ces dernières visent notamment à "inclure les animaux dans notre cercle de considération morale".

Fin des abattoirs et de la pêche

Selon Anushavan Sarukhanyan, membre de PEA, il faut se diriger vers un monde prenant en considération la vie et les intérêts de tous les êtres sensibles.

Les activistes anti-spécisme revendiquent aussi l'abolition du statut de propriété des animaux, la fin des abattoirs et de la pêche et la considération de tous les êtres sensibles indépendamment de leur espèce.

>> Les tenants de l'antispécisme s'opposent à l'expérimentation animale

Antispécisme: des militants se battent pour l'arrêt des expérimentations animales
19h30 - Publié le 22 août 2015

>> Réécouter le débat de Forum sur l'anti-spécisme:

Les antispécistes militent contre les pratiques utilisant les animaux comme une simple ressource.
- asso-pea.ch
Forum - Publié le 21 août 2015

ats/mo

Publié le 22 août 2015 à 18:57 - Modifié le 22 août 2015 à 22:06