Modifié

L'alpiniste genevois Stéphane Schaffter est mort dans l'Himalaya

Stéphane Schaffter en 2014 lors du Festival du Film alpin des Diablerets, où il a été primé. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Stéphane Schaffter en 2014 lors du Festival du Film alpin des Diablerets, où il a été primé. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Le Genevois Stéphane Schaffter, guide de haute-montagne et himalayen réputé, est mort vendredi dernier à 62 ans lors d'une expédition dans le Zanskar, a communiqué jeudi l'équipe qui l'accompagnait.

L'alpiniste a été emporté alors qu'il tentait de traverser un torrent à fort débit sur le chemin du retour, a indiqué jeudi l'équipe qui l'accompagnait. Selon cette même source, le guide de montagne progressait seul au moment de l'accident. Stéphane Schaffter encadrait une expédition qui marquait les 150 ans de la section genevoise du Club alpin suisse.

Stéphane Schaffter a commencé à grimper à l'âge de 16 ans sur les parois du Jura, avant plusieurs ascensions mythiques: l'Eiger, les Jorasses, le Cervin, Les Tre Cime ou El Capitan. Il a aussi gravi le K2 sans oxygène, l'Everest et le Shisha Pangma avec une première en ski de fond.

Réalisateur

L'alpiniste réalisait également des films axés sur sa passion pour la montagne. Le Festival international du Film alpin des Diablerets lui a d'ailleurs décerné en 2014 le mérite alpin pour l'ensemble de sa carrière, a rappelé jeudi son directeur, Jean-Philippe Rapp. Son dernier film y sera projeté le 12 août.

>> "Sonam Ri, le sommet porte-bonheur", le dernier film de Stéphane Schaffter, co-produit par la RTS (vidéo disponible jusqu'au 7 août 2015):

ats/jvia

Publié Modifié