Publié le 19 juin 2015

Le futur train transfrontalier du projet CEVA s'appellera Léman Express

L'épine dorsale du futur Léman Express sera constituée par la liaison entre Cornavin, les Eaux-Vives et Annemasse (CEVA).
L'épine dorsale du futur Léman Express sera constituée par la liaison entre Cornavin, les Eaux-Vives et Annemasse (CEVA). [Martial Trezzini - KEYSTONE]
Après un vote électronique, les utilisateurs ont choisi le nom de "Léman Express" pour le réseau ferroviaire franco-valdo-genevois qui doit être mis en service en 2019.

Réunis vendredi matin à la gare Cornavin de Genève, les autorités genevoises, vaudoises et françaises ont présenté le nom retenu par le public à l'issue d'une consultation ouverte sur internet entre le 1er et le 15 juin.

Quatre noms étaient proposés: CEVA Express, LEMANIS, REFLEX et LEMAN Express. Ce dernier a obtenu le 40,7% des suffrages, révèle un communiqué. Le nom choisi satisfait le conseiller d'Etat genevois Luc Barthassat car il rallie toute la région: "le Léman est un peu notre Grütli".

Réseau express transfrontalier

Sur les 550'000 déplacements quotidiens aux frontières du canton de Genève, seulement 16% sont effectués en transports publics, faute d'offre performante.

Léman Express se veut le trait d'union pour toute la région. 45 gares genevoises, vaudoises et rhônalpines seront reliées par 230 kilomètres de lignes qui devraient voir transiter 50'000 voyageurs par jour. En moyenne, un train toutes les 10 minutes reliera les gares de Coppet, Genève-Cornavin et Annemasse.

grin

Publié le 19 juin 2015