Les élections municipales genevoises

Les profils politiques

Publié le 04 mai 2015 à 17:55 - Modifié le 10 mai 2015 à 10:14

Neuf candidats pour cinq sièges à Genève, une bataille difficile

En Ville de Genève, la plus grande commune du canton, une bataille classique entre la gauche et la droite a lieu pour le renouvellement du Conseil administratif.

Découvrez ci-dessous les profils smartspider de chacun des neuf candidats et leurs positions en comparaison de celles des membres de leur parti respectif.

Trois blocs

Avec quatre sièges sur cinq, l'Alternative (PS, Verts, Ensemble à Gauche) y dispose d'une majorité écrasante, qu'elle entend bien conserver. L'Entente (PDC, PLR), de son côté, rêve d'avoir à nouveau deux représentants.

Un troisième bloc, formé de l'alliance entre le MCG et l'UDC, va tenter de venir ébranler l'échiquier politique.

Depuis 1999, la gauche règne presque sans partage dans l'exécutif de la plus grande ville romande.

La situation pourrait bien rester inchangée au lendemain du 10 mai en Ville de Genève. Tous les magistrats sortants se représentent en effet pour un nouveau mandat.

Sophie Badoux avec ats

  • Rémy Pagani

    Pas toujours en adéquation

    Le smartspider de Rémy Pagani (Solidarités)
    Le smartspider de Rémy Pagani (Solidarités) [ - www.smartvote.ch]

    Contrairement à la moyenne des candidats de l’alliance Ensemble à Gauche, Rémy Pagani se positionne plus strictement face à une ouverture vers l’étranger et il est légèrement moins favorable à un Etat social fort.

    Des positions qui transparaissent par exemple au niveau du refus de la mise en place de studio mobiles à Genève destinés à loger des SDF.

    Sur certaines questions spécifiques, le magistrat n'est pas non plus en phase avec ses colistiers du PS et des Verts.

    Par rapport à une Assemblée du Grand Genève ou à la question d'un péage urbain, il se rallie au point de vue des candidats MCG ou même de centre-droit.

  • Sami Kanaan

    L'environnement et le social

    Le smartspider de Sami Kanaan (PS)
    Le smartspider de Sami Kanaan (PS) [ - www.smartvote.ch]

    En comparant le smartspider de Sami Kanaan avec la moyenne de tous les candidats du PS, il ressort que son profil correspond très précisément aux valeurs de son parti.

    Il est légèrement plus ouvert à l’étranger et attache plus d’importance à l’environnement, se rapprochant sur cet axe de la position des Verts.

    Deux différences à noter: il est plutôt favorable à l’introduction d’une taxe au sac poubelle dans le canton de Genève et plutôt ouvert à ce que la Suisse négocie un accord de libre échange avec les Etats-Unis, contrairement à la moyenne des candidats du PS genevois.

  • Sandrine Salerno

    Totalement en phase avec le PS

    Le smartspider de Sandrine Salerno (PS)
    Le smartspider de Sandrine Salerno (PS) [ - www.smartvote.ch]

    L'analyse des réponses de Sandrine Salerno révèle que ses positions ne diffèrent pas de celles de son parti sauf pour la question de l'ouverture à l'étranger où elle est légèrement plus favorable.

  • Esther Alder

    Conformité aux idées vertes

    Le smartspider d'Esther Alder (Verts)
    Le smartspider d'Esther Alder (Verts) [ - www.smartvote.ch]

    Le smartspider d’Esther Alder est parfaitement en ligne avec les valeurs de son parti, montrant une approbation forte non seulement pour l’environnement, mais également pour un état social fort et une société libérale.

    Actuellement en charge du Département de la cohésion sociale et de la solidarité, sa réponse à la question des dispenses scolaires pourrait étonner cependant.

  • Guillaume Barazzone

    Profil PDC atypique

    Le smartspider de Guillaume Barazzone (PDC)
    Le smartspider de Guillaume Barazzone (PDC) [ - www.smartvote.ch]

    La carte de Guillaume Barazzone révèle un profil atypique pour un candidat PDC.

    Selon l'analyse de smartvote, il s'oriente plutôt vers un profil Vert'libéral à cause de son soutien fort à la protection de l'environnement et de sa politique économique libérale.

    Autre grande différence avec les candidats de son parti: la moindre importance que Guillaume Barazzone accorde à un Etat social fort.

    Une position qui se voit notamment dans la question de logements sociaux, sur laquel il rejoint son colistier PLR. Au contraire sur des question de mobilité (péage urbain ou zones 30), Guillaume Barazzone se rallie plutôt à des positions proches des Verts.

  • Pierre Conne

    "Libéral de gauche"

    Le smartspider de Pierre Conne (PLR)
    Le smartspider de Pierre Conne (PLR) [ - www.smartvote.ch]

    Pierre Conne pourrait être décrit, selon son profil smartvote, comme un "libéral de gauche".

    En tant que candidat PLR, il est en effet plus engagé en faveur d'un Etat social fort et au contraire il est moins favorable à une politique économique très libérale.

    Au niveau des questions sur les migrations il se distance sensiblement de son parti en étant moins restrictif.

    Sur des questions de sécurité ou de mobilité, Pierre Conne rejoint plutôt les réponses du MCG que celle de son colistier PDC, comme le montre l'exemple ci-dessous.

  • Carlos Medeiros

    Impossible ouverture sur l'étranger

    Le smartspider de Carlos Medeiros (MCG)
    Le smartspider de Carlos Medeiros (MCG) [ - www.smartvote.ch]

    Le profil de Carlos Medeiros révèle une position extrêmement dure en matière d'ouverture vers l'étranger, en comparaison de la position des membres de son parti.

    Il est cependant moins stricte en matière d'ordre et de sécurité, ainsi que concernant la politique migratoire, alors qu'il accorde plus d'importance à un état social fort.

    Sur des questions d'aménagement et de mobilité, Carlos Medeiros se distance de ses collègues MCG et UDC.

  • Daniel Sormanni

    Etat social fort

    Le smartspider de Daniel Sormanni (MCG)
    Le smartspider de Daniel Sormanni (MCG) [ - www.smartvote.ch]

    Le smartspider de Daniel Sormanni est tout à fait conforme avec le profil des candidats du MCG.

    Il prône cependant un Etat social plus fort et une société plus libérale que son parti.

    Il est par contre légèrement moins sensible aux questions environnementales que les autres membres du MCG.

    Sur des questions de société, Daniel Sormanni semble tenir des positions plutôt traditionalistes.

  • Thomas Bläsi

    Modéré et libéral

    Le smartspider de Thomas Bläsi (UDC)
    Le smartspider de Thomas Bläsi (UDC) [ - www.smartvote.ch]

    Le profil de Thomas Bläsi révèle un candidat UDC modéré et plus libéral que son parti.

    Il est clairement moins restrictif en ce qui concerne la question migratoire et se montre plus sensible à un état social fort, ainsi qu'à la protection de l'environnement que les autres membres de l'UDC genevoise.

    Thomas Bläsi est, contrairement aux positions établies de son parti, favorable au maintien de l'accord de libre circulation avec l'Union européenne.

    Il est par contre le seul à soutenir l'initiative populaire qui souhaite empêcher toute éducation sexuelle à l'école avant 9 ans.

  • Smartvote

    La méthode

    La plateforme smartvote propose aux électeurs de découvrir quels candidats correspondent le mieux à leur profil après avoir répondu à 53 questions (32 en version courte) en rapport avec des thématiques de la vie politique genevoise.

    A la fin du questionnaire ils reçoivent une recommandation de vote et peuvent également découvrir leur propre "smartspider" et le comparer avec le candidat de leur choix.

    Pour ce deuxième tour, 77% des candidats en lice pour le Conseil municipal de la Ville de Genève y étaient recensés (soit 175 des 225 candidats totaux) et les 14 candidats au grand complet en lice pour le Conseil administratif.

  • A revoir

    L'analyse de Joël Boissard dans le 12h45, à l'issue du premier tour:

    Alliance pour les élections municipales à Genève: les explications de Joël Boissard à Genève
    12h45 - Publié le 21 avril 2015