Modifié

Un collectif de jeunes souhaite des nuits plus animées à Genève

Les jeunes demandent moins de restrictions à l'entrée des établissements. [Martin Rütschi - Keystone]
Un collectif de jeunes souhaite des nuits plus animées à Genève / Le 12h30 / 1 min. / le 17 mars 2015
Une trentaine d'associations de jeunesse de Genève ont lancé mardi une pétition pour réclamer "une vie nocturne riche, vivante et diversifiée".

Avec cette pétition, le collectif souhaite faire entendre sa voix dans le débat, en cassant l'image de jeunes fêtards, fauteurs de troubles, et en proposant des solutions. Une réforme de la loi sur les débits de boisson sera à l'agenda du Grand Conseil jeudi.

Parmi leurs revendications: l'ouverture des bars jusqu'à 2h sans autorisation préalable. Pour ces jeunes, le fait que l'ouverture entre minuit et 2 heures soit toujours menacée crispe tout le monde. En effet, certains tenanciers de bars, de peur de voir leur autorisation retirée, commenceraient à vider leur établissement vers 1h30, ce qui pousse des groupes de jeunes bruyants dans la rue.

Les 16-18 ans concernés

Autre élément phare: le cas des 16 à 18 ans. Cette tranche d'âge peut théoriquement consommer vin et bière. Mais les bars seraient de plus en plus nombreux à interdire l'accès à cette catégorie de jeunes. Les pétitionnaires prônent une interdiction de discriminer selon le critère de l'âge.

Jordan Davis/lan

Publié Modifié