Modifié

La loi sur la police passe la rampe d'extrême justesse à Genève

Votations: la loi sur la police est acceptée de justesse [RTS]
Votations: la loi sur la police est acceptée de justesse à Genève / 19h30 / 1 min. / le 8 mars 2015
Après que la loi sur la police a été acceptée dimanche à Genève à 50,02%, soit avec un écart de 42 voix, la commission électorale devra se prononcer lundi soir sur le bon déroulement du scrutin.

Contrairement aux élections, le recomptage des voix n'est pas automatique lors des votations, même si l'écart est infime. La commission électorale, composée d'un membre par parti représenté au Grand Conseil, devra valider les résultats lundi soir, avant que le Conseil d'Etat ne lui emboîte le pas mercredi, a expliqué la chancelière Anja Wyden Guelpa.

Cette dernière n'a toutefois pas exclu la possibilité d'un nouveau dépouillement des bulletins des locaux de vote. Les votes par correspondance ou par internet sont décomptés par des machines.

Cette démarche ouvre toutefois un temps de recours. Or, le MCG s'apprêterait à demander un recomptage des voix, selon notre journaliste Laeticia Guinand.

>> Ecouter son analyse:

Laetitia Guinand [RTS]RTS
L’analyse de Laeticia Guinand sur le résultat serré de la votation genevoise sur la police: "le MCG s’apprête à demander un recomptage des voix" / Audio de l'info / 1 min. / le 8 mars 2015

Une "victoire" pour Pierre Maudet

Si le vote est validé, l'actuelle organisation de la police cantonale appartiendra au passé et l'institution sera restructurée de fond en comble, comme le réclame la nouvelle loi défendue par le conseiller d'Etat Pierre Maudet (détails en encadré).

Mais si ce résultat peut être lu comme une "victoire" par le PLR genevois, il peut aussi être vu comme un désaveu pour les puissants syndicats de la police qui s'étaient démenés pour bloquer la réforme.

Le Mouvement citoyens genevois (MCG), l'UDC et Ensemble à gauche, qui se trouvaient aussi dans le camp du non, subissent également un revers devant le peuple comme l'a reconnu Roger Golay interrogé par la RTS:

Réaction du MCG à la votation sur la loi sur la police [RTS]
Réaction du MCG à la votation sur la loi sur la police / L'actu en vidéo / 2 min. / le 8 mars 2015

jgal avec ats

Publié Modifié

La réforme de la police en détails

La nouvelle loi veut organiser la police genevoise en cinq nouvelles entités. Parmi les nouveaux services figurent la police de proximité, la police routière et police-secours. La police internationale et la police judiciaire sont conservées dans l'organigramme. En revanche, la nouvelle loi sonne le glas pour la gendarmerie, qui disparaît après 200 ans d'existence.

Le texte instaure aussi une formation unique de base pour l'ensemble des policiers, qui se spécialiseront ensuite dans les différentes filières. Les policiers auront en outre l'obligation de porter le matricule. Par ailleurs, les postes de police seront placés sous vidéosurveillance.