Modifié le 18 octobre 2014 à 18:44

Genève lance son projet de "traversée du lac" à réaliser d'ici 2030

Pont ou tunnel, la question reste ouverte avec le projet de traversée du lac à Genève, adopté par le Conseil d'Etat.
Pont ou tunnel, la question reste ouverte avec le projet de traversée du lac à Genève, adopté par le Conseil d'Etat. [ - ]
Le Conseil d'Etat genevois a approuvé mercredi un rapport qui lance le projet d'une traversée du lac connectant la rive gauche au réseau autoroutier d'ici 2030. Côté financement, un péage est évoqué.

Le Conseil d'Etat genevois a approuvé mercredi le rapport "Traversée du lac - pour le bouclement autoroutier de Genève", donnant ainsi son feu vert au projet devisé à 3 milliards, après le rejet de l'initiative UDC "Pour une traversée de la rade" lors des votations du 30 septembre.

Le rapport s'accompagne d'un plan d'action 2014-2030 qui doit guider le développement de la rive gauche afin de la connecter au réseau autoroutier d'ici 2030. Ces documents vont être transmis à la Confédération.

Financement grâce à un péage?

L'objectif du rapport, commandé ce printemps par le Conseil d'Etat, était de préciser le projet, d'analyser sa faisabilité en lien avec le développement territorial et de définir les conditions de son financement, qui pourraient inclure un péage ou un partenariat public-privé.

"Concernant le trafic au centre-ville, celui-ci sera fortement soulagé grâce au bouclement du contournement autoroutier", assure encore le Conseil d'Etat.

sbad

Publié le 15 octobre 2014 à 16:43 - Modifié le 18 octobre 2014 à 18:44

Pré-financement du canton

A ce jour, il est clair que la Confédération ne versera pas un sou avant 2030. D'ici là, la traversée du lac fera peut-être partie des travaux soutenus par Berne. Pour contourner cet écueil, le canton de Genève envisage de préfinancer l'ouvrage, puis négociera ensuite, après 2030, pour se faire rembourser.