Modifié

Genève inaugure la prison romande pour détenus dangereux

Curabilis a été inauguré à Genève [RTS]
La prison Curabilis a été inaugurée à Genève / 12h45 / 1 min. / le 4 avril 2014
Les détenus romands atteints de troubles psychiques pourront désormais purger leur peine à Curabilis. Ce nouvel établissement inauguré vendredi à Puplinge (GE) dispose de 92 places de détention.

La nouvelle prison Curabilis, située à Puplinge dans le canton de Genève, a été inaugurée vendredi. Cet établissement de 92 places accueillera des détenus atteints de problèmes psychiques en provenance des cantons romands.

La prison n'ouvrira que progressivement ses six pavillons. L'établissement abrite deux unités de mesures, une unité de sociothérapie et une unité carcérale psychiatrique.

200 emplois à la clé

Deux pavillons prévus vides pendant une période de 12 à 24 mois, seront temporairement utilisés pour la détention ordinaire. Cette mesure permettra de décharger provisoirement la prison voisine de Champ-Dollon, pleine à craquer.

A terme, Curabilis offrira plus de 200 emplois, dont deux tiers pour du personnel médico-soignant et un tiers pour le pénitentiaire.

ats/dk

Publié Modifié

Climat tendu dans les prisons genevoises

La prison Curabilis ouvre dans un climat tendu.

D'une part, les gardiens de la prison de Champ-Dollon se plaignent de leurs conditions de travail et du manque de personnel.

D'autre part, le drame d'Adeline, une éducatrice de la Pâquerette assassinée par un détenu lors d'une sortie thérapeutique, hante encore les esprits.

Pression pour envoyer des détenus à l'étranger

Les cantons romands mettent la pression sur Berne: ils veulent que l'Office fédéral de la justice examine comment et à quelles conditions ils pourraient envoyer des détenus purger leur peine à l'étranger ou dans leur pays d'origine, sans forcément l'accord du prisonnier.