Modifié le 19 octobre 2013 à 10:27

Les Services industriels de Genève soupçonnés de gestion hasardeuse de projets éoliens

Les Services industriels sont soupçonnés d'avoir géré de manière hasardeuse des projets éoliens.
La grosse erreur d'évaluation financière des SIG Forum / 4 min. / le 18 octobre 2013
Un cabinet d'audit annonce que les Services industriels de Genève (SIG) ont dépensé 13 millions de francs pour acheter des parts de la société Ennova qui en vaudrait 500'000 francs.

L'étude d'un cabinet d'audit de la place de Genève annonce que les 13 millions de francs que les Services industriels de Genève (SIG) ont dépensés pour acheter 20% de la société Ennova ne valent en réalité que 500'000 francs, a appris la RTS.

L'affaire fait suite à la gestion hasardeuse des projets éoliens des SIG et du partenariat qui la lie avec cette société Ennova, chargée de développer les projets. Cette société a été surévaluée. Le directeur général des SIG, André Hurter, avait donné sa démission.

Le président d'Ennova réagit

Son départ était survenu après que les SIG eurent dépensé 46 millions dans le partenariat avec Ennova, sans qu'aucune autorisation de construire n'ait été délivrée. Pas moins de 13 millions de francs sont partis dans l'achat d'un cinquième de la société, et 33 autres millions ont été injectés pour développer les projets.

Contacté, le président du conseil d'administration d'Ennova ne se prononce pas sur une étude qu'il n'a pas vue et considère le chiffre d'un demi-million comme ridicule.   

Francesca Argiroffo/lgr

Publié le 18 octobre 2013 à 18:34 - Modifié le 19 octobre 2013 à 10:27