Modifié le 26 septembre 2013

L'inauguration de la Maison de la Paix relance la Genève internationale

Micheline Calmy-Rey.
Micheline Calmy-Rey, ancienne conseillère fédérale L'Invité de la rédaction / 22 min. / le 26 septembre 2013
L'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) est le premier occupant de ce groupe de six bâtiments construits au coeur de la Genève internationale.

L'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) s'est installé jeudi officiellement dans la Maison de la paix à Genève. Le nouveau bâtiment, d'un coût de 183 millions, permet à l'Institut de regrouper ses activités sur un seul site.

Directeur de l'IHEID, Philippe Burrin affirme que la Maison de la paix apporte d'abord à l'Institut une nouvelle visibilité. Philippe Burrin, qui veut inscrire son Institut dans les cinq premiers du genre dans le monde, attend de cette installation un "accroissement de créativité, une effervescence intensifiant les échanges entre professeurs, étudiants et visiteurs" ainsi que de nouvelles collaborations.

Six blocs en forme de pétales

La Maison de la paix ne sera complètement achevée que l'année prochaine. L'Institut occupe deux des six blocs, construits sous la forme de pétales.

Trois centres soutenus par la Confédération rejoindront le bâtiment: le Centre de politique de sécurité, le Centre pour le contrôle démocratique des forces armées et le Centre international de déminage humanitaire, transféré depuis le siège voisin de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

ats/vkiss

A voir: La carte du quartier de la Genève internationale:

Publié le 26 septembre 2013 - Modifié le 26 septembre 2013

Un coût de 183 millions

Conçue par l'architecte neuchâtelois Eric Ott, du bureau IPAS, l'immeuble coûtera 183 millions, auxquels il faut ajouter 23 millions pour le terrain. La Confédération et le canton ont versé 78 millions. Un emprunt et des fonds privés ont couvert le solde, dont 23 millions de la Fondation Wilsdorf.

Quelque 860 étudiants à l'IHEID

L'IHEID regroupe 860 étudiants, dont 400 doctorants, et une soixantaine de professeurs. L'accueil des étudiants est en outre amélioré par l'ouverture de la Maison des étudiants, de l'autre côté de la voie de chemin de fer, financée par le banquier René de Picciotto, et proposant 135 logements.

L'avis de Micheline Calmy-Rey

Pour l'ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, qui enseigne désormais à l'Institut européen de l'Université de Genève, cette nouvelle structure s'inscrit dans la volonté de renforcer la place de la Genève internationale, une place très importante pour la politique étrangère de la Suisse mais aussi pour le système de gouvernance mondiale: "c'est à Genève que se trouvent toutes les organisations internationales techniques des Nations Unies, c'est à Genève que l'on formule les règles qui touchent la vie quotidienne des citoyens du monde entier", a-t-elle déclaré à la RTS.

"Mais il faut se battre aujourd'hui, parce qu'on n'est plus les seuls", constate l'ancienne ministre des Affaires étrangères. Et de rappeler que les retombées économiques de la Genève internationale se chiffrent à plus de 5 milliards de francs, avec plus de 4500 rencontres internationales et près de 200'000 délégués qui viennent chaque année à Genève.

La Maison de la Paix à Genève