Modifié

L'Université de Genève formera des interprètes au Kenya pour l'ONU

Selon l'économiste Yves Flückiger, les patrons genevois appliquent encore la "préférence cantonale". [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Collaboration entre l’UNIGE et l’ONU à des fins humanitaires / Le 12h30 / 1 min. / le 28 juillet 2013
Un partenariat a été conclu entre l'Université de Genève et les Nations unies pour créer un bureau de formation d'interprètes humanitaires à Nairobi.

L'Université de Genève (UNIGE) annonce un partenariat avec l'Organisation des Nations unies (ONU) pour former des interprètes humanitaires à Nairobi. Un bureau a été officiellement inauguré cette semaine dans la capitale kenyane.

Cette formation à distance permettra à l'UNIGE de développer cette technologie tout en donnant des perspectives professionnelles aux réfugiés de la région.

Pour les camps de réfugiés

"Il y a une incompréhension entre les populations des camps de réfugiés dans cette zone, a expliqué Yves Flückiger, vice-recteur de l'Université de Genève, sur les ondes de la RTS. Les actions humanitaires seront donc d'autant plus efficaces avec l'appui d'interprètes."

Jordan Davis/vkiss

Publié Modifié