Modifié le 11 juin 2013 à 18:16

Des voix américaines réclament l'extradition de l'informaticien Snowden

Edward Snowden compte aussi de nombreux soutiens, prêts à le défendre face au gouvernement américain.
Edward Snowden compte aussi de nombreux soutiens, prêts à le défendre face au gouvernement américain. [Mario Tama - Getty Images]
D'influents politiciens américains ont dit tout mettre en oeuvre pour que l'auteur des fuites sur la surveillance des communications aux Etats-Unis soit extradé, tandis que de nombreux soutiens se font aussi entendre.

La pression montait d'un cran aux Etats-Unis lundi sur celui qui a fuité l'existence d'un vaste système d'espionnage des communications, Edward Snowden, qui fait l'objet d'une enquête du Ministère la justice.

La sénatrice démocrate Dianne Feinstein, présidente de la commission du renseignement et poids-lourd du Congrès, a parlé "d'un acte de trahison" et réclamé son extradition aussi vite que possible. "Tous les ministères s'activent vivement" en ce sens, a-t-elle affirmé.

Le sénateur démocrate Bill Nelson a lui aussi appelé à son extradition. "Nous ne pouvons pas garantir la sécurité nationale si les secrets sur nos méthodes de renseignement ne sont pas gardés", a-t-il déclaré.

Accord d'extradition entre Washington et Hong Kong "en vigueur"

Une éventuelle extradition, si elle est demandée par Washington, pourrait se heurter au veto de Pékin. Mais l'accord d'extradition entre Washington et Hong Kong "est encore en vigueur", a rappelé la porte-parole du département d'Etat.

A Hong Kong, la députée pro-Pékin Regina Ip a jugé que la ville serait "obligée d'honorer les accords" passés avec Washington.

Le représentant républicain Pete King, traitant Edward Snowden de "transfuge", a aussi rappelé sur CNN que révéler des informations classifiées pouvait coûter 15 à 20 ans de prison.

Soutien de l'ancien candidat Ron Paul

Mais la "taupe" de 29 ans a aussi trouvé des soutiens, dont Ron Paul, ancien candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2012, qu'Edward Snowden avait soutenu en contribuant financièrement à sa campagne.

Ron Paul a estimé que le lanceur d'alerte avait "rendu un grand service aux Américains en révélant la vérité sur ce que (le) gouvernement fait en secret".

Son fils, le sénateur Rand Paul, a annoncé son intention d'intenter une action collective en justice contre l'Etat fédéral, pour laquelle il espère rassembler 10 millions d'Américains.

De son côté, la Commission européenne a annoncé qu'elle demanderait "un engagement clair" aux autorités américaines en faveur de la protection des données des citoyens européens.

afp/ptur

Publié le 11 juin 2013 à 09:30 - Modifié le 11 juin 2013 à 18:16

Pour le fondateur de Wikileaks, Edward Snowden est "un héros"

Depuis l'ambassade équatorienne à Londres, Julian Assange a qualifié mardi Edward Snowden de "héros qui a informé le public sur l'un des faits les plus graves de la décennie, à savoir la formation insidieuse d'un Etat de surveillance à grande échelle", à la télévision australienne Sky News.

Le fondateur de Wikileaks a ajouté que lui, des journalistes et des défenseurs des libertés individuelles se plaignaient depuis longtemps de l'espionnage sur internet. "Il est donc agréable de voir des preuves aussi fortes et concrètes présentées au public", a déclaré l'Australien.

La Russie prête à examiner une demande d'asile de Snowden

La Russie est prête à examiner une demande d'asile d'Edward Snowden, à l'origine des fuites sur le programme secret américain de surveillance électronique, a indiqué le porte-parole du Kremlin au quotidien Kommersant.

"Si une telle demande nous parvient, elle sera examinée", a déclaré Dmitri Peskov au journal. Il n'a pas été possible de confirmer ces propos dans l'immédiat.