Publié

A Genève, l'Avivo recourt contre l'annulation du vote sur les TPG

Environ 50% des sondés de l'Arc lémanique détiennent un abonnement des TP, révèle une étude [Keystone]
Environ 50% des sondés de l'Arc lémanique détiennent un abonnement des TP, révèle une étude [Keystone]
A Genève, l'Avivo a fait recours au Tribunal fédéral contre l'annulation du scrutin sur les tarifs des Transports publics genevois.

Les Genevois ne devront peut-être pas revoter sur l'initiative sur les tarifs des Transports publics genevois (TPG). L'Avivo a en effet recouru au Tribunal fédéral contre l'annulation du scrutin ordonnée par la Chambre administrative de la Cour de justice.

"Nous avons saisi le Tribunal fédéral", a indiqué mardi le président du comité de l'Avivo Christian Grobet, confirmant une information révélée par Le Courrier.

Vice de forme dénoncé

L'argument principal avancé par l'ancien conseiller d'Etat est que le recours du Parti pirate demandant l'annulation de la votation a été déposé hors-délai.

L'initiative de l'Avivo "Stop aux hausses des tarifs des TPG" avait été acceptée le 3 mars par les Genevois. Le Parti pirate, découvrant que le texte soumis au peuple était différent de celui qui avait servi pour récolter les signatures, s'était tourné vers la justice pour demander l'invalidation de la votation.

Dans son arrêt du 26 mars, la Chambre administrative avait parlé de graves vices et relevé que des informations erronées sur la portée de l'un des tarifs proposés avaient été fournies au citoyen. Elle a estimé que ces mauvaises informations ont pu affecter le résultat serré du scrutin, avec 55,8% de votes favorables à l'initiative.

Pour Christian Grobet, Daniel Cezkowski, membre du comité directeur du Parti pirate, a déposé trop tardivement son recours pour que celui-ci puisse être pris en compte par la Chambre administrative.

ats/hof

Publié