Modifié

Mille nageurs bravent les eaux glacées du lac Léman à Genève

GE: ils étaient 999 participants à la fameuse coupe de Noël
999 personnes ont participé à la fameuse Coupe de Noël à Genève / 12h45 / 2 min. / le 16 décembre 2012
La Coupe de Noël a enregistré un record de participants dimanche à Genève. Pas moins de 999 personnes se sont jetées dans le lac Léman, qui affichait une température de 7 degrés.

Quelque 1000 personnes ont bravé le froid, dimanche matin à Genève, et se sont baignées dans les eaux de la rade à l'occasion de la 74e édition de la Coupe de Noël, la plus vieille manifestation sportive du canton. Le lac affichait une température de 7 petits degrés.

Record de participation

La fréquentation à la Coupe de Noël a atteint un record cette année, avec 999 inscrits, a fait savoir l'organisateur de l'évènement Christophe Jacot, membre de Genève Natation. Les responsables de la manifestation ont même dû refuser du monde, pour des raisons d'organisation et de sécurité.

Les participants se versent des seaux d'eau sur le corps pour éviter le choc thermique. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Les participants se versent des seaux d'eau sur le corps pour éviter le choc thermique. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]

La course, découpée en 59 séries, s'est déroulée sous un ciel gris et bas. L'air indiquait la même température que l'eau. Les participants se changeaient à la piscine des Vernets, avant d'être conduits par petits groupes, en minibus, jusqu'au Jardin anglais, où les attendaient un public joyeux et admiratif.

Sportif et humoristique

Au départ, la Coupe de Noël était uniquement axée sur la compétition. Au fil du temps, un volet humoristique est venu se greffer à la manifestation sportive. Aujourd'hui, la moitié des participants sont déguisés et prend part à l'évènement pour le plaisir et pour partager un bon moment de rigolade entre amis.

La course est longue de 120 mètres. Elle se déroule au pied du Jardin anglais, avec un départ à la hauteur du bateau "Genève". Elle est placée sous la surveillance des pompiers et des samaritains. Les conditions deviennent plus difficiles sous les 8 degrés, a expliqué Christophe Jacot. L'an dernier, les baigneurs ont affronté un lac à 5 degrés.

La Coupe de Noël n'a jamais déploré d'accidents, grâce au bon entraînement de ses participants. Avant de se jeter dans le lac, les nageurs se versent un seau d'eau sur la tête pour éviter le choc thermique.

ats/dk

Publié Modifié