Modifié

Les gens du voyage disposeront d'une aire d'accueil à Versoix dès 2013

L'aménagement du site de La Bécassière est entièrement à la charge de l'Etat de Genève. [Keystone]
L'aménagement du site de La Bécassière est entièrement à la charge de l'Etat de Genève. [Keystone]
Après des années de discussions, Genève a présenté jeudi sa nouvelle aire d'accueil pour les gens du voyage à La Becassière à Versoix. Les futurs occupants actuellement installés sur un terrain insalubre et dangereux sont attendus au début 2013.

Le site de La Becassière à Versoix accueillera les gens du voyage et les forains dès le début 2013. Cette aire d'accueil, idéalement située près des commerces, des écoles et des transports publics pour répondre aux besoins des communautés concernées, a été présentée jeudi.

Le site offre une superficie de 53'565 m2, indiquent le canton et la commune de Versoix dans un communiqué. Les 12,77 millions de francs nécessaires à cet aménagement sont entièrement à la charge de l'Etat.

Le terrain du Molard inadapté

Les forains bénéficieront de 51 places sur 12'000 m2 et les gens du voyage de 46 places sur 9000 m2. Les emplacements pour les caravanes et camping cars sont séparés par de larges bandes végétalisées. Un pavillon couvert de 120 m2 comprend une salle de réunion, deux buanderies, deux toilettes et un local technique.

Pour occuper ces emplacements, les forains devront débourser en moyenne 9,35 francs par jour et les gens du voyage 7,90 francs. Ces loyers correspondent aux recommandations de la Fondation "Assurer l'avenir des gens du voyages suisses" qui exige de ne pas dépasser 10 francs par jour, précisent les autorités.

Actuellement, environ 250 personnes sont installées sur le terrain du Molard situé en bordure de la Versoix. Ce site qui appartient à l'Etat est mis à disposition des forains et des gens du voyage depuis 1966. Mais il est devenu trop exigu, insalubre et dangereux en raison des risques de crues.

Des années de discussions

Les discussions pour reloger les deux communautés ont débuté en 1997. En 2000, les Versoisiens ont refusé en votation l'aménagement d'un nouveau terrain. Après trois années de procédure, et un prévis communal favorable, le Grand Conseil a approuvé en 2002 le déclassement d'une parcelle à La Bécassière, mais des riverains ont fait opposition.

C'est finalement une loi votée en juin 2010 qui donne le feu vert à à la réalisation du projet. Les travaux ont débuté en janvier dernier. Le terrain du Molard sera par ailleurs transformé en une zone de verdure et de bois après le départ des habitants. D'importants travaux seront aussi réalisés pour empêcher les inondations dues aux crues de la Versoix.

ats/dk

Publié Modifié

Un accueil compliqué

La problématique de l'accueil des gens du voyage est récurrente en Suisse romande. Un grand rassemblement à l'occasion d'un mariage avait mis le feu aux poudres cet été à Collombey-Murraz (VS).

Dans le canton de Vaud, un groupe de travail a été chargé d'examiner des solutions pour mieux gérer les différends entre les particuliers, les communes et les gens du voyage.

Il existe actuellement une dizaine de places officielles en Suisse pour les gens du voyage, dont trois en Suisse romande.

Les gens du voyage de nationalité suisse représentent environ 30'000 personnes, dont 2000 à 3000 qui se déplacent régulièrement. Ils sont reconnus comme minorité nationale depuis 1998.