Modifié le 09 septembre 2012

Une étude de l'EPFL fustige le réseau de trams genevois

Tram genevois.
Le changement de système d'exploitation du réseau de trams genevois le 11 décembre 2011 a provoqué d'importantes plaintes des usages. [ - TPG]
Les dérangements qui ont suivi le changement de système d'exploitation du réseau de trams genevois sont vivement critiqués par un rapport qui recommande le retour des lignes 13 et 16 entre Moillesulaz, Carouge et Cornavin.

Une étude de l'EPFL du professeur Vincent Kaufmann et de l'urbaniste Antoine Messer relève d'importants dysfonctionnements du nouveau système d'exploitation du réseau de trams genevois, mis en place à la fin 2011, indique "Le Matin Dimanche". Les retouches apportées suite aux nombreuses plaintes des usagers sont jugées insuffisantes par les experts.

"Le réseau de trams genevois semble être la somme hasardeuse de l'ensemble d'options techniques arrêtées sans concertation et sans vision", résume le rapport, présenté fin août à la mairie de Genève.

Retour des lignes 13 et 16?

Tandis que l'étude recommande notamment la réinstallation "indispensable" des lignes directes entre Moillesulaz, Carouge et Cornavin (lignes 13 et 16), la conseillère d'Etat Michèle Künzler s'y oppose. Cela "entraînerait une forte diminution de capacité", affirme-t-elle.

Selon "Le Matin Dimanche", le rapport relève également "l'arrogance" des TPG qui n'auraient pas suffisamment associé les communes concernées aux prises de décisions.

vtom

Publié le 09 septembre 2012 - Modifié le 09 septembre 2012