Modifié

Le Grand Conseil genevois refuse d'accorder le droit de vote à 16 ans

Le Grand Conseil genevois refuse d'accorder le droit de vote à 16 ans. [MARTIAL TREZZINI - KEYSTONE]
Le Grand Conseil genevois refuse d'accorder le droit de vote à 16 ans / La Matinale / 1 min. / le 23 septembre 2022
A Genève, le Grand Conseil a refusé jeudi d'accorder le droit de vote à 16 ans. La majorité de droite ne veut pas dissocier les droits civiques. Selon elle, il faut s'en tenir à l'âge de la majorité civile.

"A 18 ans, les jeunes peuvent assumer les responsabilités de leurs actes", a déclaré la rapporteuse de majorité, la députée PLR Joëlle Fiss. De plus, le timing est mauvais: "Le Conseil national discute de ces questions. Il faut attendre le dénouement à Berne avant de décider", a-t-elle plaidé.

En vain, la gauche a bataillé pour l'abaissement de l'âge de vote. Pierre Vanek, d'Ensemble à Gauche, a critiqué "la position rétrograde de la majorité", tirant un parallèle avec le droit de vote des femmes. "Genève n'a pas attendu passivement. Il a été un des premiers cantons à avoir introduit le suffrage féminin."

"Pas de risque"

De son côté, le Vert Yves de Matteis, a rappelé que de nombreux pays accordent le droit de vote à 16 ans, dont l'Autriche. Selon lui, la Commission fédérale de la jeunesse est en faveur d'un abaissement, et Pro Juventute y voit une opportunité de renforcer le contrat intergénérationnel. "Notre canton doit donner un coup de pouce en faveur d'un abaissement dans toute la Suisse", a-t-il estimé.

Quant au socialiste Romain de Sainte Marie, il a relevé l'intérêt de la jeunesse pour l'écologie, l'emploi. "Quel est le risque d'un abaissement pour notre démocratie? Je n'en vois pas", a-t-il déclaré.

Accorder le droit de vote à 16 ans est un sujet qui est régulièrement débattu en Suisse. Seul le canton de Glaris l'a fait. Celui de Zurich l'a refusé en mai dernier, tandis que Berne votera dimanche.

>> Revoir le reportage du 19h30 sur l'échange entre les députés genevois et les jeunes:

Les députés genevois ont écouté les jeunes plaider leur cause afin d'obtenir le droit de vote à 16 ans. [RTS]
Les députés genevois ont écouté les jeunes plaider leur cause afin d'obtenir le droit de vote à 16 ans. / 19h30 / 2 min. / le 4 novembre 2021

ats/vajo

Publié Modifié