Modifié

A Genève, une nouvelle fondation veut améliorer l'attractivité du canton

Vue aérienne de la rade de Genève [Salvatore di Nolfi - Keystone]
A Genève, une nouvelle fondation privée veut améliorer l'attractivité du canton / La Matinale / 1 min. / jeudi à 06:23
Inaugurée mercredi, la Fondation pour l'attractivité du canton de Genève entend faire de la cité de Calvin une des villes les plus compétitives du monde. Selon l'organisme privé, composé de poids lourds du milieu patronal, Genève manque d'attractivité en grande partie en raison de sa charge fiscale.

Une étude menée par deux anciens membres de la Fédération des entreprises romandes (FER), désormais employés de la Fondation pour l'attractivité de Genève, pointe que la fiscalité constitue un obstacle majeur pour le développement économique du canton.

L'enquête, réalisée auprès d'une soixantaine d'entreprises privées genevoises, dépeint une situation alarmante, selon le directeur de la fondation Arnaud Bürgin. "72% de ces entrepreneurs nous ont dit que dans l'hypothèse où la fiscalité augmenterait, ils pourraient quitter Genève. Cela représenterait un risque de délocalisation et de perte d'emplois", réagit-il jeudi dans La Matinale.

"La majeure partie des activités créées au cours des dernières années par des entreprises genevoises l'ont été en dehors du canton. Ces signaux nous font dire que si cela continue, nous assisterons à une véritable dégradation des conditions cadres à Genève", alerte le directeur.

La fiscalité s'impose dans la campagne électorale

Si cette nouvelle fondation se dit apolitique et refuse d'être considérée comme un lobby économique, le timing de son lancement et de son étude s'insère parfaitement dans le débat sur la fiscalité, nourri par les nombreuses offensives des milieux patronaux et de droite. La Chambre de commerce de Genève a également présenté récemment une autre enquête alarmante sur la fiscalité genevoise.

De leur côté, le Centre, le PLR et l'UDC ont lancé ces dernières semaines plusieurs initiatives et projets de loi autour de la fiscalité. A gauche, une initiative soutenue dans les grandes lignes par le gouvernement demande une augmentation de l'impôt sur la fortune.

>> Lire aussi: Contre-projet à l'initiative genevoise pour taxer davantage les grandes fortunes

La fiscalité devient donc le thème phare de ce début de campagne pour les élections cantonales de 2023, avec une gauche et une droite qui n'hésitent pas à répondre aux offensives du camp adverse.

Gabriela Cabré/iar

Publié Modifié