Modifié

Les comptes genevois dans le positif grâce à des revenus fiscaux record

Comptes 2021 de l'État de Genève: excédent de 49 millions [RTS]
Comptes 2021 de l'État de Genève: excédent de 49 millions / 12h45 / 2 min. / le 31 mars 2022
Les comptes 2021 de l'Etat de Genève bouclent sur un excédent de revenu de 49 millions de francs, alors qu'un déficit de 847 millions de francs avait été budgétisé. Un résultat inattendu qui a été obtenu "avant tout" grâce à des revenus fiscaux extraordinaires.

Ces revenus records, avec un excédent de 999 millions de francs par rapport au budget, proviennent notamment de l'impôt sur les personnes morales. Les grands secteurs porteurs de l'économie genevoise, à savoir le commerce international, la finance et l'horlogerie, ont enregistré une reprise d'activités considérable.

Les caisses de l'Etat de Genève ont également profité de nombreuses transactions immobilières aux montants sans commune mesure durant l'exercice 2021. Le canton a aussi eu la surprise de toucher une rétrocession de bénéfices supplémentaires de la Banque Nationale Suisse (BNS) lui rapportant 117 millions de francs de plus que prévu.

>> Lire également: Les ventes immobilières explosent à Genève, atteignant 9 milliards en 2021

Si les secteurs phares de l'économie ont fortement participé à ces comptes positifs, les ménages ont connu une année 2021 beaucoup moins faste. Les impôts sur les personnes physiques ont ainsi été inférieurs de 58 millions de francs au budget.

Crise sanitaire

L'exercice 2021 a été marqué par la crise sanitaire, et la cinquième vague de Covid-19. Ce contexte difficile a bien évidemment pesé sur les comptes de l'Etat de Genève, entraînant des dépenses pour le canton de 346 millions de francs sous forme de soutien financier à l'économie, à la culture, à l'hôpital et aux transports publics.

Le Conseil d'Etat rappelle que certains pans de l'économie genevoise, comme la restauration, l'événementiel, le transport aérien et le tourisme ont été particulièrement ébranlés par la crise sanitaire. "Les besoins en aide sociale ont augmenté durant la pandémie et tout porte à croire que cette situation pourrait perdurer".

Grâce aux comptes positifs, la dette financière de l'Etat a baissé légèrement pour s'établir à 12,4 milliards de francs. Le gouvernement rend toutefois attentif au fait que la montant de la dette demeure le plus élevé de Suisse et que Genève a pu profiter, jusqu'à présent, de taux d'intérêt "très bas".

ats/gma

Publié Modifié