Modifié

Une "écocapsule" au bord du lac à Genève attise la curiosité du public

GE: en marge de l'exposition Open House, il est possible de dormir dans une écocapsule sur la jetée des Bains des Pâquis [RTS]
GE: en marge de l'exposition Open House, il est possible de dormir dans une écocapsule sur la jetée des Bains des Pâquis / 12h45 / 2 min. / le 18 décembre 2021
À Genève, au bord du lac, une "écocapsule" offerte chaque nuit en location est prise d'assaut. Posé sur la jetée des Bains des Pâquis, cet habitat minimal, entièrement autonome et durable, attise la curiosité.

Objet habitable insolite, cette écocapsule conçue pour une à deux personnes propose sans doute l'une des nuits les plus originales que l'on puisse s'offrir en ce moment en Suisse. Et pour cause, elle a été prise d'assaut dès l'ouverture des inscriptions.

Conçue par un bureau slovaque à 15 exemplaires puis acquise par un collectionneur bernois, elle a été héliportée à Genève en septembre dans le cadre de l'exposition Open House, une réflexion sur l'habitat contemporain et son futur.

Le symbole d'un futur nomade?

"Les standards de construction durable aujourd'hui sont très élevés. On est amenés à construire avec une empreinte carbone la plus faible possible", explique Tarramo Broennimann, architecte au sein du bureau Group8. Et, forcément, cela a un impact sur la dimension des logements.

Ces nouveaux enjeux constituent une source d'inspiration pour les architectes, mais pas seulement. "C'est aussi le symbole d'un désir de voyager avec sa maison, profiter de différents paysages, multiplier les expériences. Je pense que ça parle vraiment de ça", estime Tarramo Broennimann.

La capsule de Genève, elle, offre une expérience particulière à l'heure du coucher, relève le directeur exposition Open House Simon Lamunière. "On est tout seuls sur cette jetée la nuit, on a les lumières de la ville, on voit le jet d'eau... C'est un moment vraiment exceptionnel", décrit-il.

Et pour celles et ceux qui souhaiteraient profiter de l'expérience, une nouvelle série de nuitées de janvier à avril sera bientôt mise en vente.

Cécilia Mendoza/jop

Publié Modifié