Modifié

Le premier procureur genevois Stéphane Grodecki démissionne

Le premier procureur Stephane Grodecki démissionne à Genève. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Stéphane Grodecki quitte son poste de premier procureur à Genève / Le 12h30 / 1 min. / le 19 octobre 2021
Le Ministère public genevois perd un de ses quatre premiers procureurs. Stéphane Grodecki a annoncé démissionner de ses fonctions avec effet à la fin décembre. L'information, révélée mardi par l'hebdomadaire gratuit GHI, a été confirmée par le service de presse du pouvoir judiciaire.

Il s'agit d'un coup dur pour le parquet genevois. A l'âge de 44 ans, Stéphane Grodecki est un magistrat coriace, redoutable et redouté. Il est en plus un excellent technicien du droit: il est au bénéfice d'un doctorat et donne des cours à l'Université de Genève. Une université qu'il avait déjà failli rejoindre définitivement il y a trois ans lorsqu'il avait brigué un poste de professeur ordinaire.

Son départ est une mauvaise nouvelle pour le procureur général genevois. C'est en effet Olivier Jornot qui l'avait nommé en tant que premier procureur. Stéphane Grodecki est en quelque sorte son bras droit, son homme de confiance, à tel point qu'il avait, avec deux autres premiers procureurs, exhorté son parti, le Parti socialiste, à soutenir le procureur général pour sa réélection l'an dernier.

Chargé des affaires sensibles

Stéphane Grodecki travaille pour le Ministère public genevois depuis 11 ans et instruit les dossiers les plus exposés du canton. Formellement, le procureur s'occupe des "affaires présidentielles". Un politique qui dérape, un magistrat ou un policier qui fautent: c'est lui qui instruit ces dossiers exposés.

C'est pourquoi on l'a retrouvé dans une ribambelle d'affaires médiatiques ces dernières années. La plus illustre est celle touchant l'ancien conseiller d'Etat Pierre Maudet. Le magistrat y tenait l'accusation la semaine dernière encore. Mais c'est aussi Stéphane Grodecki qui traite de l'affaire de l'encaveur valaisan Dominique Giroud, la plainte contre Dieudonné ou encore les faux pass Covid.

>> Lire aussi: Enquête sur une centaine de faux certificats Covid vaudois et quatre arrestations à Genève

"Nouveau défi professionnel"

Dès le 1er janvier, le premier procureur redeviendra avocat. Il rejoint une grande étude genevoise: l'étude Merkt & Associés, incarnée notamment par Me Romain Jordan. Contacté mardi par la RTS, Stéphane Grodecki indique qu'il a eu "l’envie et l’opportunité de relever un nouveau défi professionnel".

Il dit se réjouir de ce retour au barreau, lui qui a déjà été avocat par le passé. Cela lui permettra, conclut-il, de pratiquer d’autres domaines du droit, notamment le droit public, qu'il enseigne déjà à l’université.

Raphaël Leroy/iar

Publié Modifié